Rechercher
Generic filters

À la table… de billard de Cornilleau

Cornil­leau, leader européen de la fab­ri­ca­tion d’équipements de ten­nis de table de loisir, est implan­té à Bon­neuil-les-Eaux dans l’Oise. L’entreprise s’intéresse depuis longtemps à l’innovation sous toutes ses formes et intè­gre en son sein un ingénieur design de l’UTC.

Après trois années de tra­vail, les ate­liers R&D de Cornil­leau ont sor­ti l’été dernier un tout nou­veau pro­duit, fruit d’un véri­ta­ble chal­lenge pour les équipes de l’en­tre­prise picarde. Il s’agit de la pre­mière table de bil­lard out­door appelée Hyphen, comme un trait d’union entre l’élégance et le loisir, le design et la con­vivi­al­ité. Un ancien étu­di­ant de l’UTC du départe­ment d’ingénierie mécanique, fil­ière ingénierie du design indus­triel a rejoint l’aventure et a par­ticipé à la con­cep­tion de ce bil­lard. Romain Radreaux, 26 ans, a été recruté en juin 2018 par Cornil­leau pour son savoir-faire alliant esthé­tique, mécanique et usage. « Penser le design aujourd’hui c’est se met­tre à la place de l’utilisateur, c’est réfléchir aux con­traintes mécaniques sans oubli­er la grande place que prend l’esthétique dans tout cela. Pour moi c’est cela même la déf­i­ni­tion du design et Cornil­leau l’a bien com­pris », con­fie l’ingénieur qui fait par­tie de l’équipe R&D, com­posée de pro­to­typ­istes, d’ingénieurs et de chefs de pro­jet et dirigée par Nico­las Havard. Les fonc­tions liées à l’innovation représen­tent 10 % des effec­tifs de l’en­tre­prise de 90 salariés, tou­jours leader européen dans son secteur. 

Tables, raquettes  et balles « made in Oise » 

La mar­que four­nit les tables des épreuves organ­isées par la fédéra­tion française, notam­ment les cham­pi­onnats de France. Elle est dis­tribuée dans plus de 80 pays, conçoit et fab­rique toutes ses tables en France et place l’innovation au cœur de son développe­ment pour plus de 80 000 tables fab­riquées par an. Cornil­leau affiche 27,5 mil­lions d’euros de chiffre d’affaires en 2019 et un développe­ment à l’international remar­quable. « Nous expor­tons dans 80 pays dont les États-Unis où nous avons ouvert une fil­iale en 2019. Le marché améri­cain est très stratégique pour nous », assure François Robert, directeur com­mer­cial de l’entreprise, qui depuis la créa­tion de l’entreprise en 1946 par Émile Cornil­leau, n’a cessé de se dévelop­per en créant des rup­tures tech­nologiques. Une des plus nota­bles date de 1988 et la créa­tion de la table out­door avec un plateau en strat­i­fié mas­sif. En 1995, place à plus d’ergonomie avec la table com­pacte ; en 2005, Cornil­leau lance les raque­ttes d’extérieur en com­pos­ite « made in France ». 

Innover toujours

« Par­mi les inno­va­tions que nous sommes fiers d’avoir dévelop­pées, il y a la table Park, un mod­èle résis­tant à toute épreuve dédié aux aires de jeux en accès libre, ou encore les raque­ttes out­door ultra­durables aux revête­ments indé­col­lables comme la Tacteo et sa cou­sine éco­conçue, la Soft­bat. Nous innovons égale­ment dans le domaine de la com­péti­tion ; nous avons, par exem­ple, créé un revête­ment de raque­tte de com­péti­tion, Tar­get Pro GT, en col­lab­o­ra­tion avec Miche­lin. Pour nous, la cul­ture du design au ser­vice de l’innovation est un moyen de sub­limer chaque avancée tech­nologique. Il per­met de dévelop­per une image de mar­que haut de gamme, et aus­si bien sûr de se dif­férenci­er de la con­cur­rence », explique Nico­las Havard. La R&D est un véri­ta­ble atout pour l’entreprise, ain­si que le « made in France ». 

L’export s’en ressent, il représente 55 % du chiffre d’affaires. Cornil­leau est un bel exem­ple qui rassem­ble les ingré­di­ents des entre­pris­es qui réus­sis­sent. La recherche de la qual­ité, l’effort de com­péti­tiv­ité, la tran­si­tion numérique et l’économie cir­cu­laire. En effet, Cornil­leau a égale­ment lancé il y a deux ans la pre­mière raque­tte d’extérieur fab­riquée à par­tir de matéri­aux recy­clés. Bap­tisée Soft Bat, le mod­èle est le fruit de cette fil­ière cir­cu­laire. Armor Lux four­nit des vête­ments usagés à une société capa­ble de récupér­er la matière et de la recom­pos­er. De ces tex­tiles usés naît le plas­tique util­isé par le leader d’équipements de ten­nis de table. Plus récem­ment, le 5 novem­bre dernier, Cornil­leau rece­vait le Sett d’or de l’innovation 2019 lors du Salon des équipements et tech­niques du tourisme pour sa table de bil­lard résis­tante aux intem­péries et aux chocs qui se con­ver­tit en table de jardin très facilement.

Le magazine

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram