Rechercher
Generic filters

Après le crowdfunding, le crowdlending

Com­ment partager sim­ple­ment les retombées économiques d’un parc éolien ? Le développeur éolien Val­orem se pose la ques­tion depuis longtemps. Et, pour la pre­mière fois en France, grâce au finance­ment par­tic­i­patif, c’est pos­si­ble ! En lançant une opéra­tion de finance­ment par­tic­i­patif sur le site inter­net Lendos­phere, Val­orem per­met à tous ceux qui le souhait­ent de faire fruc­ti­fi­er leur épargne tout en finançant les dernières étapes du chantier d’un parc éolien situé sur la plaine du San­terre, dans la Somme.

Le principe est sim­ple : les par­ti­c­uliers, en France, peu­vent prêter directe­ment à des entre­pris­es et jouer le rôle de la banque depuis le 1er octo­bre dernier. En pas­sant par des plate­formes inter­net agréées, dont Lendos­phere, il est pos­si­ble de prêter jusqu’à 1.000€ par pro­jet, avec des taux d’intérêt bien plus intéres­sants que les livrets A. Ain­si, pour l’opération lancée par Val­orem, le taux d’intérêt annuel est fixé à 5%, et bonifié à 6% pour les Picards.
Objec­tif : associ­er les riverains au développe­ment d’un parc éolien de huit tur­bines, pour une mise en pro­duc­tion fin 2016. Jean-Yves Gran­di­di­er, prési­dent et fon­da­teur de Val­orem, l’explique : «  Val­orem souhaite con­stru­ire l’avenir de l’investissement citoyen pour les éner­gies renou­ve­lables. Le finance­ment par­tic­i­patif fait par­tie des solu­tions pour partager les retombées économiques des parcs éoliens avec leurs riverains. Si, en plus de leurs béné­fices envi­ron­nemen­taux, les éoli­ennes peu­vent représen­ter un pro­duit d’épargne intéres­sant, alors tout le monde est gag­nant ! Nous souhaitons mul­ti­pli­er et péren­nis­er cette solu­tion de finance­ment, qui s’intègre par­faite­ment dans la philoso­phie du groupe.  »

C’est une pre­mière en Picardie, où l’éolien est devenu en quelques années un secteur économique de pre­mier plan. Avec la Cham­pagne-Ardenne, la Région est la pre­mière de France en ter­mes de puis­sance instal­lée, et attire un grand nom­bre d’acteurs de la fil­ière. Val­orem a une agence à Amiens, et s’est asso­cié au cen­tre Wind­Lab, qui pro­pose des for­ma­tions spé­ci­fiques notam­ment pour la main­te­nance des parcs éoliens. Par son offre de for­ma­tions (Génie mécanique, Mas­ters spé­cial­isées, appren­tis­sage, etc.), l’UTC a noué des liens avec cer­tains acteurs de cette fil­ière. Aujourd’hui, avec l’ouverture du finance­ment par­tic­i­patif à l’activité du prêt rémunéré, autre­fois réservé exclu­sive­ment aux ban­ques, c’est une nou­velle façon d’associer le ter­ri­toire au développe­ment de cette fil­ière d’énergie renou­ve­lable.
Pour cette pre­mière, Val­orem a lancé un emprunt pla­fon­né à 250.000€, rem­boursable en 2 ans (huit échéances trimestrielles, intérêts et cap­i­tal). « Le crowdlend­ing représente une nou­velle épargne pour les Français. Le pari de Lendos­phere est de nous don­ner à tous les moyens de choisir, à notre échelle et de façon rentable, le monde dans lequel nous souhaitons vivre. Chaque citoyen peut désor­mais fléch­er son épargne directe­ment sur les pro­jets aux­quels il croit pour par­ticiper à la tran­si­tion écologique locale et nationale  », con­clut Lau­re Ver­haeghe, co-fon­da­trice de Lendosphere.

Pour en savoir plus et pren­dre part à cette opéra­tion, ren­dez-vous sur www.lendosphere.com, la pre­mière plate­forme de finance­ment par­tic­i­patif en prêts rémunérés dédiée aux pro­jets qui con­tribuent à la tran­si­tion écologique.

Le magazine

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram