Rechercher
Generic filters

Prendre de l’altitude d’esprit avec le pionnier Bertrand Piccard

Début octo­bre, l’UTC a eu le plaisir d’accueillir à la Mai­son de la Cul­ture d’Amiens le « savan­turi­er » Bertrand Pic­card. Il a don­né une con­férence sur le thème : « l’esprit pio­nnier pour inven­ter le futur » sur fond de son expéri­ence avec le Solar Impulse. Retour sur la dose de créa­tiv­ité et d’improvisation qu’il faut pour réalis­er l’impossible parfois. 

«Solar Impulse n’a pas été con­stru­it pour trans­porter des pas­sagers mais pour trans­porter un mes­sage. Nous voulons démon­tr­er l’importance de l’esprit pio­nnier, encour­ager les gens à remet­tre leurs cer­ti­tudes en ques­tion. Notre monde a besoin de nou­velles solu­tions pour amélior­er la qual­ité de vie de l’humanité. Les tech­nolo­gies pro­pres et les éner­gies renou­ve­lables en font par­tie », rap­pelle d’emblée Bertrand Pic­card lors de la con­férence qu’il tenait à Amiens à l’invitation de l’UTC. À bord de l’avion solaire Solar Impulse 2, Bertrand Pic­card et André Borschberg ont accom­pli en 2016 l’exploit de faire le tour du monde sans car­bu­rant, grâce à la seule énergie du Soleil. 

Une épopée humaine et tech­nologique, capa­ble d’inspirer les poli­tiques envi­ron­nemen­tales et la société de demain. Sa force : l’innovation créa­tive au ser­vice d’une vision. L’addition des forces de plus de cinquante col­lab­o­ra­teurs épaulés par une cen­taine d’experts et de con­seillers per­met de repouss­er les lim­ites et de réalis­er d’impressionnants pro­grès tech­nologiques. De nom­breuses anec­dotes dans cette aven­ture rap­pel­lent aus­si à quel point l’adaptabilité et l’improvisation ont été égale­ment de mise dans ce qui était pour­tant si bien pré­paré. « Par exem­ple, l’avion solaire Solar Impulse 2 a dû durant le voy­age, être mis à l’abri sous un hangar, spé­ciale­ment conçu, à Nagoya, au cen­tre du Japon. Nous avions dû y faire escale dans l’attente d’une météo clé­mente. Nous avons dû impro­vis­er et notre équipe a vécu des moments difficiles. » 

Ambition et humilité 

Dans ce pro­jet pointu et futur­iste, l’empirisme n’est pas de mise. Chaque con­cept, chaque pièce de l’avion solaire doit pass­er plusieurs tests pour être cer­ti­fié « apte à vol­er ». « J’ai mis en place tout un mécan­isme d’innovation par la créa­tiv­ité. Pour moi, innover repose aus­si sur des notions psy­chologiques. C’est se met­tre dans un état d’esprit. Celui d’aller chercher autre chose que ce que l’on con­naît. Cela néces­site beau­coup d’honnêteté, d’humilité et d’ambition », con­fie le « savan­turi­er » suisse qui est égale­ment psy­chi­a­tre. Il a tout de suite répon­du présent à l’invitation de l’UTC, car « c’est une uni­ver­sité tech­nique et qu’il est très impor­tant de rap­pel­er le rôle créatif, inno­vant et écologique que doit prôn­er la technologie ». 

Pour lui, innover, c’est être en rup­ture par rap­port au statu quo, par rap­port à ce que l’on a tou­jours fait et tou­jours pen­sé. La créa­tiv­ité artis­tique et l’innovation tech­nologique utilisent finale­ment le même proces­sus. « On essaie de cass­er les par­a­digmes pour être en rup­ture et essay­er de trou­ver d’autres choses. L’artiste, comme l’explorateur, comme l’innovateur, sont des gens qui ne sont pas sat­is­faits avec ce qu’ils ont. Ils veu­lent autrement, dif­férem­ment et mieux. L’industrie aéro­nau­tique est prise dans un car­can. Si on est plus grand selon elle, on est plus lourd. Pour­tant, nous avec Solar Impulse, mal­gré sa taille, nous avons réus­si à le ren­dre léger. C’est d’ailleurs l’industrie navale qui est par­v­enue à con­stru­ire cet avion, car l’aéronautique pen­sait que c’était impossible. »

Le magazine

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram