Rechercher
Generic filters

Maîtres mots : résilience, agilité et initiative !

Cours à dis­tance, stages en télé­tra­vail… Les étu­di­ants de l’UTC ont vécu une année 2020 com­pliquée. Les diplômés 2020 se sont égale­ment vus privés d’un des moments forts de leur vie, la céré­monie de remise des diplômes. Une célébra­tion leur est donc dédiée avant le gala qui se tient le 4 décem­bre à l’Hippodrome de Chan­til­ly. Pour cette pro­mo­tion mar­quée par la crise san­i­taire, il fal­lait un par­rain qui puisse refléter la résilience dont ils ont dû faire preuve. Ce par­rain, c’est Patrick Hokayem, diplômé de l’UTC, qui a super­visé la mise en ser­vice de l’« hôpi­tal mil­i­taire de cam­pagne » à Mul­house en mars 2020.

Quels sont les éléments à prendre en compte avant d’envisager une carrière militaire ? 

Il faut retenir que l’Armée offre d’abord de la con­sid­éra­tion et tran­scende les diplômes académiques. Ce qu’elle recherche, ce sont des jeunes avec du car­ac­tère, du courage, du charisme, de l’enthousiasme, et de l’initiative. Bref, « une per­son­nal­ité plus qu’un CV » comme le dis­ait le général de Vil­liers. Sur ce point, l’UTC prodigue toutes les qual­ités dans sa for­ma­tion pour aboutir à d’excellents officiers… En effet, l’UTCéen est très pré­co­ce­ment plongé dans le bain du tra­vail en équipe dès les UV du tronc com­mun, et on voit rapi­de­ment qui est fait pour être leader… Par ailleurs, il ou elle fait con­stam­ment de la veille tech­nologique, sans être un tech­nocrate, cela per­met d’appréhender la tech­nic­ité d’un pro­jet sans s’y noy­er et ne pas obér­er les oppor­tu­nités d’innovation et de réso­lu­tion rapi­de des problèmes. 

Avec le recul, quelles leçons avez-vous tirées de l’année 2020 ? 

La réus­site en ter­mes d’agilité repose sur une délé­ga­tion des tâch­es elle-même bien réal­isée. En sit­u­a­tion de crise, une per­son­ne ou une équipe essayant de jon­gler avec de mul­ti­ples tâch­es ne seront pas au ren­dez-vous : il faut lim­iter à une ou deux tâch­es bien spé­ci­fiques le tra­vail à faire en don­nant l’intégralité des don­nées et en faisant con­fi­ance. Le con­trôle n’a alors peu ou pas sa place, il faut avancer avec les résul­tats pro­duits par l’équipe. Si les attentes ini­tiales ont été bien explic­itées, le résul­tat est au ren­dez-vous ! Sur l’aspect per­son­nel, je retiens de l’UTC qu’« il y a une vie après les cours »… Heureuse­ment, ma femme et mon fils ont été d’un sou­tien indé­fectible mal­gré la sujé­tion et la disponi­bil­ité opéra­tionnelles qui m’étaient demandées. Même si cela n’a pas été facile, il faut préserv­er les siens autant que pos­si­ble : la famille et les amis ne sont pas le « déver­soir » des émo­tions du boulot ! 

Au final, pensez-vous que cette année 2020 sera une force ou une faiblesse ? 

Dans tous les secteurs, le tra­vail à dis­tance a sou­vent été un maître mot, et cela ne va pas aller en s’amenuisant… Les étu­di­ants ingénieurs l’ont appris à leurs dépens mais ont prob­a­ble­ment acquis (de gré ou de force) un cer­tain nom­bre d’aptitudes pour val­oris­er ce tra­vail à dis­tance, con­va­in­cre, et obtenir des résul­tats par ce biais. De ce point de vue, cette année con­stitue prob­a­ble­ment une force pour la suite. En revanche, il faut rester vig­i­lant au fait que les gens ont para­doxale­ment besoin d’un man­age­ment de prox­im­ité, spé­ciale­ment quand les dif­fi­cultés sur­gis­sent. Il n’y a donc pas que les réu­nions d’avancement par visio, le face to face en présen­tiel reste donc crucial !

Le magazine

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram