Rechercher
Generic filters

Un antivol pour vélo nouvelle génération

Tous les cyclistes le savent, un antivol pour vélo est indis­pens­able, mais sou­vent peu pra­tique, voir long à met­tre. Par­tant de ce con­stat, Benoît Thomas, étu­di­ant en pre­mière année à l’UTC, a imag­iné en ter­mi­nale un antivol fonc­tion­nant avec la tech­nolo­gie RFID radio fre­quen­cy iden­ti­fi­ca­tion), Antivel.

Son idée en tête, Benoît, élève de Nesles, dans le Pas-de-Calais, est allé dans un Fablab pour se for­mer à la con­cep­tion assistée par ordi­na­teur, l’im­pres­sion 3D et l’u­til­i­sa­tion d’une carte arduino. Cinq mois plus tard, il présen­tait son pro­to­type au con­cours Innovez de Sci­ence et Vie Junior, dont il a rem­porté la finale le 22 févri­er dernier, au Palais de la Découverte. 

Con­crète­ment, Antiv­el se com­pose d’un boiti­er, con­tenant la par­tie élec­tron­ique et pou­vant accueil­lir une carte munie d’une puce RFID, relié à une sec­onde par­tie fixée au niveau de la roue arrière. “Quand l’u­til­isa­teur s’arrête, il retire la carte, explique Thomas, et la par­tie mécanique coulisse entre les rayons de la roue arrière pour la blo­quer. De plus, si quelqu’un tente de déplac­er le vélo alors que l’an­tivol est ver­rouil­lé, une alarme se déclenche. L’an­tivol se déver­rouille lorsque l’u­til­isa­teur replace la carte dans le boitier.” 

Main­tenant, Benoît Thomas aimerait amélior­er son sys­tème “par exem­ple en rassem­blant les deux par­ties dans un seul boiti­er, ou en per­me­t­tant le déver­rouil­lage à l’aide d’une appli­ca­tion sur smart­phone.” Afin de con­tin­uer à dévelop­per son pro­jet, Benoît a d’ailleurs été sélec­tion­né pour rejoin­dre l’Eu­ro­pean Inno­va­tion Academy.

Le magazine

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram