Rechercher
Generic filters

En informatique, les femmes aussi ont du génie

Le 23 novem­bre dernier avait lieu la finale du con­cours Femmes d’Avenir en infor­ma­tique 2021. Ce con­cours, mis en place par Marie Hélène Abel, direc­trice du départe­ment Infor­ma­tique à l’UTC, récom­pense les pro­jets qui visent à pro­mou­voir l’orientation des jeunes femmes vers la for­ma­tion sci­en­tifique et tech­nologique en informatique. 

Rien de tel qu’un con­cours pour motiv­er la gent fémi­nine à inve­stir le champ de l’ingénierie infor­ma­tique sous toutes ses formes. La sous-représen­ta­tion des femmes par­mi les ingénieurs varie selon les domaines. Elles sont, en effet, encore large­ment minori­taires en génie infor­ma­tique. D’où l’idée du con­cours Femmes d’Avenir en infor­ma­tique réal­isé avec le sou­tien de la fon­da­tion parte­nar­i­ale UTC pour l’innovation. « Organ­isé en novem­bre dernier pour la pre­mière fois, avec un jury com­posé de parte­naires du monde économique, de com­mu­ni­cants, d’enseignants et d’experts, ce con­cours a pour but de pro­mou­voir la for­ma­tion dis­pen­sée à l’UTC et les métiers de l’ingénierie en infor­ma­tique auprès des jeunes femmes. Mais aus­si de lut­ter con­tre les idées reçues et les stéréo­types de genre, sans oubli­er de favoris­er l’égalité femmes-hommes et sus­citer des voca­tions d’ingénieures en infor­ma­tique chez les jeunes femmes », insiste Marie-Hélène Abel, direc­trice du départe­ment Génie infor­ma­tique, pre­mière femme à ce départe­ment depuis mars 2020. Un départe­ment qui compte moins de 25 % de par­tic­i­pa­tion fémi­nine. Du côté des diplômés, en 2021, elles sont 40 con­tre 115 pour la gent masculine. 

Les femmes, l’avenir du numérique 

Par­mi les pro­jets pro­posés fig­urent l’organisation de con­férences tenues par des enseignantes-chercheuses et des diplômées de l’UTC, ain­si qu’une expo­si­tion sur les héroïnes de l’informatique. Une autre propo­si­tion vise à créer des tuto­riels vidéos pour présen­ter les métiers de l’informatique.

L’idée est égale­ment apparue de chang­er le nom du départe­ment infor­ma­tique en départe­ment numérique. Un groupe d’étudiants de l’UTC a même l’envie d’aller témoign­er dans les col­lèges et lycées pour sen­si­bilis­er les plus jeunes à cette thé­ma­tique. « D’autres ont sug­géré de créer un compte Insta­gram, voire une asso­ci­a­tion. En tout, six pro­jets ont été présen­tés par des étu­di­ants et des diplômés, et plusieurs de leurs idées seront mis­es en oeu­vre très prochaine­ment. Nous relancerons le con­cours en fin d’année, c’est cer­tain sûre­ment sous une forme dif­férente », annonce déjà Marie- Hélène Abel, par ailleurs référente « égal­ité » pour l’UTC depuis décem­bre 2021.

Le magazine

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram