Rechercher
Generic filters

Les agrégats thématiques territorialisés

Directeur adjoint de l’UTC, Olivi­er Gapenne est por­teur d’un pro­jet d’envergure : les agré­gats thé­ma­tiques ter­ri­to­ri­al­isés. Au nom­bre de sept, ils s’inscrivent dans l’espace du Pôle mét­ro­pol­i­tain de l’Oise (PMO). Entretien.

Pouvez-vous nous expliquer ce que vous entendez par “agrégats thématiques territorialisés” (ATT) ?

On cite sou­vent comme exem­ple la Sil­i­con Val­ley créée il y a un peu plus de 60 ans. Ce qui veut dire que ce sont des pro­jets qui doivent s’in­scrire dans le temps long. Pour notre part, on souhaite pass­er du con­cept de “Sci­ence for Soci­ety” — ouvrir les acteurs sci­en­tifiques aux prob­lé­ma­tiques socié­tales et économiques des ter­ri­toires où ils sont situés — à celui de “Sci­ence with Soci­ety” qui sig­ni­fie un engage­ment con­cret dans un tra­vail col­lec­tif com­plexe. D’où l’idée des ATT — ini­tiée dans le plan stratégique lancé en 2017 à l’ar­rivée de Philippe Courtier, directeur de l’UTC. Il s’ag­it d’une dynamique dont le coeur est l’in­no­va­tion sur un ter­ri­toire, celui du PMO inclu­ant les aggloméra­tions de Beau­vais, Com­piègne et Creil,des entre­pris­es et des cen­tres de recherche — ceux de l’UTC ou de l’In­sti­tut Uni­LaSalle, par exem­ple. Les ATT sont évidem­ment tout sauf fer­més sur ce ter­ri­toire par­ti­c­uli­er. L’im­por­tant est de génér­er de l’in­no­va­tion sur le ter­ri­toire pos­si­ble­ment avec des ressources externes au béné­fice des acteurs, pour leur com­péti­tiv­ité, leur richesse, l’emploi et leur attractivité. 

Quels sont les enjeux principaux du développement des agrégats pour le PMO ?

On peut en citer deux en par­ti­c­uli­er. Il s’ag­it de stim­uler l’in­no­va­tion et d’ac­com­pa­g­n­er les muta­tions indus­trielles sur le ter­ri­toire concerné.Les ATT ne peu­vent exis­ter sans les entre­pris­es à qui cette dynamique est prin­ci­pale­ment des­tinée et sans la volon­té poli­tique du ter­ri­toire. La mis­sion prin­ci­pale de l’UTC est la for­ma­tion d’ingénieur, le développe­ment de la recherche et de la tech­nolo­gie. L’in­no­va­tion per­met de met­tre cette mis­sion au ser­vice de la com­péti­tiv­ité des entre­pris­es de notre région, action com­plexe, coû­teuse et néces­saire­ment col­lec­tive. D’où la déci­sion de l’UTC de men­er une expéri­men­ta­tion de type agré­gats spé­ci­fique à notre ter­ri­toire, pour les entre­pris­es et avec les entreprises,mais aus­si les col­lec­tiv­ités et les sites de recherche et inno­va­tion (R&I).

Quels sont les sept agrégats ?

Ils se décli­nent dans sept domaines : nat­u­ral­ité, résilience, indus­trie du futur, san­té, aéro­nau­tique, énergie et biores­sources et eau. Chaque agré­gat se développe de façon sin­gulière en fonc­tion des acteurs présents, de l’his­toire de la thé­ma­tique, de la matu­rité tech­nologique, de la den­sité des acteurs industriels,de l’ur­gence socié­tale, etc. Le tra­vail pro­duit au sein de chaque agré­gat con­stitue une matière pré­cieuse pour ali­menter des répons­es à des appels à pro­jets, ce qui est un béné­fice direct ! Notre objec­tif : que chaque ATT ait, d’i­ci fin 2019, un pro­jet con­cret à déploy­er pour amorcer la “pompe” à pro­jets des dif­férents agré­gats et la den­si­fi­ca­tion du réseau des acteurs. 

Le magazine

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram