Rechercher
Generic filters

L’excellence R&D au service de l’usine du futur

Une approche lean du man­age­ment de l’innovation intéresse de plus en plus d’acteurs économiques. Pour preuve, la journée con­sacrée au Lean Devel­op­ment au ser­vice de l’Excellence R&D a accueil­li, fin octo­bre au Cen­tre de l’Innovation, plus d’une cen­taine d’entreprises, ain­si que des étu­di­ants, des doc­tor­ants et des enseignants-chercheurs de l’UTC. Le point avec les organ­isa­teurs Julien Le Duigou et Benoît Eynard, de l’UTC, ain­si que Stéphane Fugi­er-Gar­rel, du cab­i­net KL Man­age­ment, co-organ­isa­teur de l’événement.

« 95% du futur coût de revient d’un pro­duit est déter­miné au stade de la con­cep­tion prélim­i­naire. Com­ment amélior­er en per­ma­nence la per­for­mance des proces­sus de R&D, le man­age­ment des équipes, des process et des pro­duits ? » Vaste ques­tion, à laque­lle des acteurs du Con­seil, de l’entreprise, et des savoirs académiques ont souhaité apporter des répons­es. « C’est un ensem­ble de méth­odes de man­age­ment agiles et opéra­tionnelles pour faciliter l’échange et la ges­tion d’informations afin de se focalis­er sur les activ­ités à forte valeur ajoutée. Il s’agit de repenser la place du client, de l’utilisateur final, du four­nisseur, pour amélior­er les proces­sus et éviter de se dis­pers­er sur des activ­ités qui n’apportent rien au client final  », définit Benoit Eynard, enseignant chercheur à l’UTC et directeur du groupe thé­ma­tique de l’Association Française de Mécanique (AFM) inti­t­ulé « Usine du Futur : mécanique et pro­duc­tique ». Stéphane Fugi­er-Gar­rel com­plète : « Une approche lean pro­pose de réduire le Time to Mar­ket, c’est-à-dire le temps entre l’idée et sa mise sur le marché, pour trou­ver de nou­veaux leviers de crois­sance.  »

Du « Lean development » au « visible planning »

Le lean man­age­ment, dévelop­pé en par­ti­c­uli­er par Toy­ota après la 2ème Guerre mon­di­ale, a large­ment con­quis nos usines, lignes et équipes de pro­duc­tion, où les marges de pro­gres­sion sont réelles mais désor­mais faibles. Il se déploie aujourd’hui aus­si dans d’autres secteurs, comme les ser­vices. La R&D doit aus­si en béné­fici­er : « Les équipes de R&D tra­vail­lent par­fois de façon rel­a­tive­ment décon­nec­tée du reste de l’entreprise, alors que l’investissement en R&D est perçu comme stratégique en France. Nous dévelop­pons nos recherch­es et notre pra­tique orig­i­nale sur cette activ­ité pour amélior­er, de façon con­tin­ue, l’excellence opéra­tionnelle des équipes R&D selon trois piliers : la con­cep­tion du pro­duit, le man­age­ment des équipes et l’amélioration con­tin­ue des process, détaille Stéphane Fugi­er-Gar­rel. Notre tra­vail con­cerne le ter­rain et les pra­tiques des équipes autant que la mise en place de sys­tèmes de man­age­ment très avancés. Cela génère un dia­logue per­ma­nent entre les par­ties prenantes dans l’entreprise. Exem­ple : chez un leader mon­di­al du câble, met­tre en phase les dif­férents work­flows R&D avec les process est un enjeu que sert un sys­tème de vis­i­ble plan­ning, sur lequel cha­cun peut visu­alis­er et partager une infor­ma­tion claire. Cela fonc­tionne et per­met aux équipes de met­tre en évi­dence l’importance d’un man­age­ment com­mun des pro­jets  », illus­tre Stéphane Fugier-Garrel. 

En projet : une plateforme de formation et d’expérimentation à l’UTC

L’idée de cette journée est née de la ren­con­tre entre l’UTC et le cab­i­net KL Man­age­ment, à l’occasion de stages étu­di­ants pro­posés à l’UTC. « Nous avons voulu pro­pos­er une journée qui con­fronte les regards académiques et de con­sult­ing, tout en y appor­tant des retours d’expérience indus­trielle », explique Julien Le Duigou, enseignant-chercheur en génie des sys­tèmes mécaniques. Un pro­gramme riche en a résulté : « De la R&D à l’industrialisation », avec Bostik, Laté­coère, et Valeo, ou un ate­lier sur le con­cept GD³ (pour Good Design, Good Dis­cus­sion and Good Dis­sec­tion), ain­si que sur le Lean Engi­neer­ing et l’éco-conception… La journée s’est achevée sur une mise en per­spec­tive : « Les grandes prob­lé­ma­tiques R&D et l’entreprise du futur ». Car l’usine du futur est l’un des axes de recherche d’un groupe sci­en­tifique et tech­nique de l’AFM, parte­naire de l’événement. Avec KL Man­age­ment, l’UTC ambi­tionne de définir un accord de coopéra­tion autour du lean man­age­ment. Out­re une nou­velle édi­tion du sémi­naire prévue en octo­bre 2015 et la mise en place d’un think tank dans les locaux parisiens de l’UTC, la créa­tion d’une plate­forme de for­ma­tion et d’expérimentation est en pro­jet, sur le thème de l’excellence indus­trielle et de l’innovation organ­i­sa­tion­nelle. « Cette plate­forme ren­forcerait l’expertise de l’UTC en ingénierie indus­trielle et per­me­t­trait de pro­fes­sion­nalis­er les étu­di­ants, tout en explo­rant un domaine de recherche à fort poten­tiel con­cer­nant l’usine du futur », souligne Benoit Eynard.

Le magazine

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram