Des ingénieurs à l’écoute

Le ding du micro-onde, le bruit du clig­no­tant, le jin­gle de la SNCF… Vous enten­dez ces sons tous les jours, mais saviez-vous qu’ils ont sans doute été tra­vail­lés par des design­ers sonores ? Pour répon­dre à la demande de plus en plus forte de spé­cial­istes dans ce domaine, une nou­velle UV a fait son appari­tion à l’UTC : design acoustique. 

Cette UV est le fruit de la ren­con­tre entre deux fil­ières du départe­ment ingénierie mécanique : ingénierie du design indus­triel (IDI) et acous­tique et vibra­tion pour l’ingénieur (AVI). Pour Nico­las Dauchez et Christophe Har­bon­nier, respon­s­ables de l’UV : « Le design sonore est encore très peu abor­dé en école d’ingénieur, alors que les deman­des sont très fortes dans de nom­breux domaines comme le trans­port, l’urbanisme, le mul­ti­mé­dia, la com­mu­ni­ca­tion.… Notre objec­tif au tra­vers de cette UV est donc de sen­si­bilis­er nos étu­di­ants au son des pro­duits tech­nologiques, et de leur appren­dre à analyser l’expérience vécu par les utilisateurs ». 

L’UV se com­pose de cours sur la per­cep­tion du son, le fonc­tion­nement des instru­ments de musique et de la voix, com­plétés par l’é­coute, l’analyse et la créa­tion de sons de syn­thèse élec­tron­iques ou numériques, afin de com­pren­dre leur structure. 

Plusieurs inter­venants pro­fes­sion­nels vien­nent partager leurs expéri­ences tout au long du semes­tre. Les étu­di­ants sont aus­si mis en sit­u­a­tion via des cas pra­tiques, comme celui-ci : « Vous êtes ingénieur(e) dans une société qui a décidé de sor­tir un nou­veau pro­duit avec une qual­ité sonore maîtrisée. Pour cela, vous devez analyser la con­cur­rence et pré­par­er un test sonore des­tiné au per­son­nel de l’entreprise pour déter­min­er quel est le pro­duit le plus appré­cié. » Au cours du semes­tre, ils ont aus­si à réalis­er un cro­quis sonore à la voix pour l’habillage d’une vidéo et à créer des sons de syn­thèse des­tinés à une inter­face utilisateur. 


Pourquoi design acoustique et non design sonore ? 

Le terme “acous­tique” met l’accent sur le mécan­isme physique qui est respon­s­able du son pro­duit, con­traire­ment au design sonore, plutôt enseigné en école d’art. Les étu­di­ants ingénieurs sont donc sen­si­bil­isés à la façon dont le son est pro­duit, en plus d’abor­der les aspects mar­ket­ing, créa­tion de son, logo sonore, etc. 


Le rôle du designer acoustique 

L’interaction des matéri­aux et des formes dans un sys­tème mécanique engen­dre des sons. 

Le design­er acous­tique effectue des relevés acous­tiques qu’il analyse pour en déter­min­er les car­ac­téris­tiques perçues, ain­si que l’expérience sonore vécue par l’utilisateur.

Il con­tribue à déter­min­er les solu­tions mécaniques ou numériques à appli­quer pour atténuer les sons désagréables ou les masquer. 

Il s’attache à ce que le son par­ticipe à la qual­ité glob­ale souhaitée de l’ob­jet (il s’agit de pro­duire un son perçu comme agréable ou con­forme à une sonorité cible) en cohérence avec sa fonc­tion et avec l’utilisateur.

Il peut aus­si tra­vailler un son qui doit guider l’usager, prévenir d’un dan­ger, ou bien con­firmer une action et qui doit être enten­du explicite­ment et cor­recte­ment inter­prétée par l’auditeur.    


Définition

Le son peut être pro­duit par un mécan­isme physique ou par la dif­fu­sion d’un son tra­vail­lé, les deux pou­vant par­faite­ment cohabiter. 

Par exem­ple, cer­tains véhicules hybrides sont équipés d’un sys­tème pour assur­er la con­ti­nu­ité sonore entre moteur ther­mique et électrique. 

Le design sonore con­tribue à val­oris­er le son d’un objet, à clar­i­fi­er la com­préhen­sion et la sig­ni­fi­ca­tion d’un mes­sage vocal ou d’un sig­nal ayant une fonc­tion précise.

Le magazine

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram