Repenser les perspectives économiques

En septembre 2020, l’UTC proposera un master Erasmus Mundus « Economic Policies for the Global transition ». Il rejoint les trois autres masters d’excellence européens en économie. Ce nouveau cursus tout en anglais comprend une première année à l’étranger, le semestre 3 à Paris et un semestre 4 auprès de l’un des 40 partenaires associés répartis dans le monde.

Repenser les perspectives économiques

Le master Erasmus Mundus EPOG+ (Economic Policies for the Global transition) est un projet financé par la Commission européenne, dans le cadre du programme Erasmus+. Il s’agit d’une formation intégrée de master international avec, au bout du chemin, des diplômes joints et multiples avec les partenaires du projet (Europe et hors Europe). Un projet coordonné par l’université de technologie de Compiègne dont l’idée est née dans une université parisienne en 2012 quelque temps après la crise financière. Le master – l’un des quatre masters d’excellence européens en économie – s’installe désormais à l’UTC, grâce au soutien renouvelé de la Commission européenne. « Trente personnes vont être retenues parmi un millier de candidats issus de plus de cent pays pour suivre ce master sur les politiques économiques pour les transitions écologiques, économiques, sociales et numérique », résume David Flacher, responsable de la mention qui, en arrivant à l’UTC en 2017, a décidé de voir quels acteurs étaient près à suivre l’aventure.

Résultat deux ans plus tard : les étudiants vont pouvoir bénéficier d’un réseau intégré de huit prestigieuses universités partenaires réparties dans cinq pays qui offriront des cours de master reconnus et de haut niveau. Mais aussi une quarantaine de partenaires associés dont huit non académiques, notamment des grandes organisations internationales, susceptibles d’accueillir des étudiants en stage et plus de vingt institutions académiques à travers le monde dans tous les domaines du programme pour accueillir et encadrer des étudiants pendant leur dernier semestre.

Des bourses généreuses et sélectives

Plus de 4 millions d’euros ont été débloqués pour soutenir le master porté par l’UTC et dont Sorbonne Université est l’un des partenaires. La première rentrée se fera en septembre prochain. Chaque année, 22 bourses très sélectives seront accordées par la Commission européenne avec, pour chacun, 1 000 euros par mois plus les frais d’installation et/ou de déplacement. « Ce n’est pas négligeable », commente David Flacher, enseignant-chercheur en économie. L’appel à candidatures a été lancé en octobre dernier et s’est clôturé le 30 janvier.


« En mars les étudiants présélectionnés seront auditionnés par visioconférence pour ne garder qu’autour de 5 % des candidats initiaux. Les étudiants seront répartis dans l’une des trois grandes majeures, enseignées en anglais. La première autour des questions de transition numérique, d’économie du savoir et de l’innovation, la deuxième sur la macro-économie et la finance et la dernière sur les modèles de développement pour un monde durable. Le master EPOG+ devient ainsi le premier master international en économie à intégrer ces trois dimensions fondamentales pour l’avenir de la planète et de nos sociétés. »