Articles

Première transat Jacques Vabre pour Tom Laperche

Partis le 5 novembre à 13h35 du Havre, Tom Laperche, étudiant en mécanique et sport élite à l'UTC, et son coéquipier Christophe Bachmann sont arrivés le 24 novembre, à 16h16, heure française, à Bahia à bord du monocoque le Lion d'Or, terminant septième de leur catégorie, celle de class 40.

Première transat Jacques Vabre  pour Tom Laperche

Il s'agit d'une performance remarquable pour le benjamin de la Transat Jacques Vabre, surtout lorsque l'on sait qu'en juillet, son bateau était encore une coque vide de tout matériel ! Tom Laperche a en effet été sélectionné par BG Race (écurie de course au large et chantier naval de Saint-Malo) à l'issue d'un concours ciblant les skippers locaux de moins de 25 ans.

En quoi consistait sa mission ? Rien moins que développer, optimiser et fiabiliser un monocoque de course de la catégorie class 40 devant participer à la prochaine Transat Jacques Vabre, le Lion d'Or. Pas de quoi effrayer cet étudiant en mécanique brillant, qui décide d'en faire son sujet de stage en entreprise. Vu l'ampleur de la tâche, Tom a commencé son stage deux mois plus tôt, en juillet 2017, pour concevoir tout l'agencement du bateau (ballast, moteur, batteries, table à carte...), et est intervenu aussi sur des choix au niveau de l’accastillage. Il a dû également s'occuper de la mise en place de l'intégralité du système électronique, depuis le contact avec les fournisseurs, jusqu'à la pose dans le bateau. Une très belle marque de confiance de la part de BG Race, qui lui a laissé une belle autonomie !

Mais ce n'était que la première étape du stage. Après l'aménagement, il a fallu s'atteler à la recherche de performance du monocoque. Tom a contribué à la création de la polaire (un diagramme semi-circulaire donnant la vitesse d'un bateau en fonction de la direction et de la force du vent) et des sailects (schéma permettant de savoir à quelle force et angle de vent il faut mettre les voiles), de l'optimisation du pilote automatique et de la mise en place d’un process pour l’analyse des données météo. Un travail complexe et intensif, qui a mobilisé toutes les compétences en ingénierie et management de projet acquises par Tom à l'UTC.

En octobre, le bateau était terminé et prêt pour la Transat. Tom et Christophe Bachmann sont partis le 5 novembre du Havre et sont arrivés au Brésil 19 jours plus tard, une belle performance pour une première participation du bateau et du skipper ! Mais l'aventure n'est pas encore finie pour Tom, qui va également devoir ramener le bateau en France, avant de reprendre le cours de ses études, en quatrième année de l'UTC. L'année prochaine, le jeune skipper souhaiterait prendre "de la hauteur", en effectuant son stage de fin d'étude dans le domaine aéronautique. On lui souhaite bon vent ! 

 

La course en chiffres

Course parcourue en 19 jours, 1 heures, 0 minute et 04 secondes !

Vitesse moyenne : 9,98 nœuds

Écart avec le premier : 1 jour, 14 heures, 15 minutes et 49 secondes

 

 

Sur le bateau avec Tom

Tom Laperche et Christophe Bachman ont donné régulièrement de leurs nouvelles sur les réseaux sociaux, l'occasion de vivre la course "de l'intérieur"...

 

11 novembre : Le bateau va bien, structurellement tout va bien. Nous n’avons pas encore toutes les clés en main pour être rapides, ce n’est pas facile quand tout est neuf ! On découvre encore…

19 novembre : Le spectacle est digne des plus grands musées d'art moderne de la planète... et on ne se lasse pas d'admirer les couchers et levers de soleil à travers ces sculptures de coton telles de gigantesques animaux fantastiques !

23 novembre : on continue à s'appliquer, c'est une aventure hyper intéressante, qui devrait se terminer vendredi. D'un côté on pense à l'arrivée et en même temps je suis super bien en mer, il va falloir se
"ré-humaniser" !