Articles

Du recrutement au diplôme, comment l’UTC accompagne les étudiants en situation de handicap ?

« À l’UTC, nous mettons tout en œuvre pour accueillir et accompagner les étudiants en situation de handicap », explique Virginie Leviel, référente handicap étudiants. Arrivée en 2014 au sein de l’université, elle accompagne depuis tous les étudiants qui la sollicitent.

Du recrutement au diplôme, comment l’UTC accompagne les étudiants en situation de handicap ?

« Mon travail commence dès le recrutement des étudiants, détaille-t-elle. Sur Parcoursup, les élèves qui le souhaitent peuvent remplir une fiche de liaison pour détailler les accompagnements dont ils ont pu bénéficier durant leur scolarité. » Une fois remplie, cette fiche est transmise au relais handicap de l'UTC avec un double objectif. D'abord, permettre un accueil des candidats au moment de leur entretien. Ensuite, préparer bien en amont l'arrivée des étudiants pour qu'ils soient dans les meilleures conditions pour étudier. « Il y a quelques années, par exemple, nous avons sollicité une interface de communication en langue des signes française pour un candidat sourd profond qui venait passer son entretien d'admission à l'UTC. »

Présente à toutes les journées portes ouvertes et facilement joignable, Virginie Leviel se veut rassurante. « Lorsque des étudiants viennent me voir, on analyse ensemble quels sont leurs besoins et on tente d'y répondre pour qu'ils puissent étudier et passer leurs examens dans les meilleures conditions possibles. Je reçois de façon individuelle et personnelle chaque étudiant pour que l'on trouve des solutions adaptées à leurs besoins. » La référente handicap étudiants se réjouit d'ailleurs de quelques nouveautés présentes cette année sur Parcoursup. « Auparavant, il était parfois compliqué pour les candidats de savoir qui était leur interlocuteur au sein de l'établissement qu'ils souhaitaient rejoindre. Cette année, nous apparaissons dans la description de la formation. »

Le relais handicap accompagne les étudiants tout au long de leur scolarité. « Il y a deux volets majeurs dans les missions que je mène. L'adaptation des études et l'aménagement des examens. » Pour les étudiants qui le souhaitent, un accompagnement peut être mis en place tout au long de l'année qu'il s'agisse de l'accès au bâtiment ou de la prise de notes. Pour ceux ayant des besoins plus ponctuels, des aménagements ont lieu au moment des examens comme la possibilité de composer sur un ordinateur portable, le recrutement d'étudiants pour rédiger leurs copies sous leur dictée ou encore la possibilité d'obtenir un temps de composition majoré. En plus de toutes ces missions d'accompagnement, Virginie Leviel s'occupe également de la formation et de la sensibilisation de la communauté universitaire. Ainsi, tous les ans plusieurs événements de sensibilisation ont lieu sur le campus. Au printemps dernier, par exemple, les étudiants ont pu bénéficier d'ateliers de présentation et de mise en situation.

Pour l'année 2019, de nouveaux projets sont à venir au sein du relais handicap. Un schéma directeur a été adopté en mars 2018, qui fixe les grandes lignes des actions à mener pour perfectionner davantage encore l'accompagnement des étudiants en situation de handicap. « On est tous, à un moment donné confronté au handicap. C'est important d'être bien informé pour être plus à l'aise sur ces sujets », conclut Virginie Leviel.