Rechercher
Generic filters

Une rentrée pas comme les autres à l’UTC

C’est une ren­trée pas comme les autres que vien­nent de vivre les étu­di­ants de l’université de tech­nolo­gie de Com­piègne. Hors norme, diront cer­tains ; anor­male, diront d’autres. Tou­jours est-il qu’il a fal­lu s’adapter à un con­texte san­i­taire des plus complexes.

Il y a d’abord eu le recrute­ment des étu­di­ants. Dif­férent des autres années, évidemment. « Jusqu’à présent, l’admission à l’UTC repo­sait sur une analyse du dossier académique des can­di­dats et éventuelle­ment sur un entre­tien oral con­di­tion­né par des résul­tats au-dessus d’un cer­tain seuil, explique Valérie Kopin­s­ki, respon­s­able du ser­vice des admis­sions de l’UTC. Cette année, compte tenu du con­texte san­i­taire, nous avons dû annuler les entre­tiens oraux, mais nous avons tout de même pris l’option de main­tenir un élé­ment com­plé­men­taire au dossier académique : une fiche indi­vidu­elle de pro­jet. » Alter­na­tive aux entre­tiens oraux, la fiche per­met de décou­vrir les élé­ments de moti­va­tion des can­di­dats, leurs activ­ités extrasco­laires et leurs envies de car­rière après leurs études. Une ini­tia­tive qui per­met égale­ment de main­tenir l’égalité entre les can­di­dats, le min­istère de l’Enseignement supérieur s’étant dit défa­vor­able au pas­sage d’entretiens à dis­tance, trop aléa­toires selon les con­nex­ions Inter­net des candidats. 

Et puis il a fal­lu revenir à l’école à la ren­trée. Pour l’intégration de sep­tem­bre, tout d’abord. « Même si il a été pos­si­ble de faire des activ­ités de ren­trée comme tous les ans avec nos masques et nos gels hydroal­cooliques, toutes les soirées de la péri­ode d’intégration ont été annulées, la ren­trée avait un goût dif­férent », témoigne Pierre Gib­er­ti­ni, étu­di­ant en troisième année à l’UTC (lire son témoignage page 12). Cours mag­is­traux à dis­tance, sys­tème semi-dis­tan­ciel pour les TD (une moitié de la classe en cours et l’autre moitié à la mai­son) ; le maître mot de cette ren­trée a été l’innovation péd­a­gogique. Pour accom­pa­g­n­er ces trans­for­ma­tions, la cel­lule d’appui péd­a­gogique de l’UTC a dévelop­pé depuis mars dernier des plate­formes d’enseignement à dis­tance. « On ne par­tait pas de rien, détaille son respon­s­able Manuel Maja­da. Nous avions d’ores et déjà des plate­formes de for­ma­tion à dis­tance. Mais le con­fine­ment et cette ren­trée hybride nous ont for­cés à dévelop­per mas­sive­ment de nou­veaux dispositifs. » 

Côté étu­di­ants, le dis­posi­tif plaît. « Je dois bien avouer que j’ai été ras­suré à la ren­trée de voir que toutes les mesures de pré­cau­tion ont été mis­es en place, pour­suit Pierre Gib­er­ti­ni. J’étais con­tent de revenir en salle de TD mais très heureux aus­si de voir que je n’avais pas de voisin à côté de moi et que les mesures de dis­tan­ci­a­tion étaient respec­tées. » Hélas, quelques semaines après la ren­trée, l’UTC se voit con­trainte de fer­mer face à une aug­men­ta­tion de cas Covid. Pas de quoi ébran­ler l’école qui adapte, une nou­velle fois, ses enseigne­ments pour pass­er à du 100 % distanciel. 

Avec le recon­fine­ment et la fer­me­ture de tous les étab­lisse­ments d’enseignement supérieur, l’école pour­suit sa mue numérique sous fond de Moo­dle, Zoom et Dis­cord. Alors c’est vrai que le temps peut par­fois sem­bler long pour les étu­di­ants, mais çà et là des ini­tia­tives émer­gent pour main­tenir du lien social. À l’image des team build­ings virtuels organ­isés par plusieurs asso­ci­a­tions de l’UTC, de quoi « nouer des liens solides à dis­tance », ou encore les lives sur les réseaux soci­aux de l’école cha­peautés par l’administration et ani­més par des étu­di­ants. Un grand con­cours a même été réal­isé réu­nis­sant étu­di­ants et habi­tants de la ville pour élire le bar préféré des Com­piég­nois. Un sou­venir de la vie d’avant…

Il n’empêche qu’en ces péri­odes con­finées, le temps se fait long. « Hon­nête­ment j’ai hâte de retourn­er en cours, j’ai hâte de revoir mes amis et j’ai hâte que l’on retrou­ve une vie étu­di­ante nor­male », glisse une étu­di­ante croisée au hasard d’une dis­cus­sion Mes­sen­ger entre étu­di­ants. Pas facile d’avoir 20 ans en 2020, dis­ait le Prési­dent dans l’un de ses derniers dis­cours. À l’UTC, comme ailleurs, on attend vite des jours meilleurs. 

Le magazine

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram