À quoi ressemblera l'enseignement de demain ?

Avec les bouleversements technologiques, l’éducation de nos enfants change et avec elle la posture du professeur. C’est toute la relation pédagogique qui doit être accompagnée pour continuer de transmettre des savoirs et des savoir-être aux jeunes.

À quoi ressemblera l'enseignement de demain ?

L'école change avec le numérique. La stratégie numérique du ministère dans l'académie d'Amiens suit plusieurs axes concrets dans ce domaine dont l'accompagnement de l'évolution de pratiques pédagogiques. "Et pour cela, il faut aller sans cesse voir ce qui se passe sur le terrain pour observer les expérimentations et sécuriser les usages à travers la mise en place d'un environnement numérique de qualité. Les enseignants ne travaillent plus comme il y a 20, 15 ou même 10 ans. Nous sommes même à des années-lumière de cela", assure Emmanuelle Jacquier, déléguée académique au numérique éducatif de l'académie d'Amiens, prescriptrice de formations "au"et "par" le numérique.

Le rôle de l'enseignant se transforme

Pour tout enseignant, repenser la pédagogie avec le numérique, c'est mettre au coeur de ses démarches et de sa préparation de classe plusieurs questions concernant notamment la gestion de la classe, les modalités d'apprentissage ou encore les nouvelles stratégies pédagogiques. "Puisque le numérique permet ce changement de la forme scolaire qui sera de moins en moins frontale, ou descendante, il faut aider ces enseignants dans ces changements de pratique. Il ne s'agit pas de révolutionner les usages,mais de les accompagner en partant de l'endroit où se trouve chaque équipe pour les amener à avancer et à intégrer progressivement et durablement de nouveaux usages pédagogiques avec le numérique",poursuit-elle.

Des outils à disposition

Ordinateurs, imprimantes, tablettes, vidéoprojecteurs, robots, ENT et autres tableaux blancs interactifs sont présents dans les établissements, mais ils mettent en moyenne cinq ans pour être réellement utilisés en interaction. "L'outil doit répondre à un besoin,et non l'inverse. Notre besoin est de former nos élèves, nos futurs citoyens. La table tactile Cré@tion sur le travail collaboratif développée à l'UTC est un très beau projet, car l'une des chercheuses va être capable d'évaluer le dispositif. De quoi faire encore évoluer les pratiques c'est certain", reprend Emmanuelle Jacquier. Coopération, travail de groupe, collaboration, autant de notions qui intègrent le champs de l'école et de l'apprentissage. "Avec ces nouvelles façons d'apprendre, les enseignants doivent davantage travailler en amont de leur cours et dans le même temps lâcher prise sur le temps de classe pour laisser les élèves en autonomie, en liberté surveillée. Cela suppose de préparer le cadre à tout cela. Et cela pose aussi la question de la validation des réponses de l'élève. Le numérique permet une réponse rapide", conclut la déléguée qui voit de nombreux bénéfices au numérique dans le tournant pédagogique actuel.


Une éducation au numérique et par le numérique

Au collège Jacques Monod de Compiègne, toute la communauté éducative est impliquée dans une éducation au numérique et parle numérique. Le témoignage de Thomas Grados, 33 ans, principal adjoint. "Nous ne sommes pas un établissement pilote en matière de numérique, mais nous avons très vite rattrapé notre retard en la matière. Cela a débuté il y a deux ans par une dotation en équipements dont des mallettes de baladodiffusion utilisées pour les langues et la musique, puis par un état de lieux du réseau qui est aujourd'hui totalement câblé. Nous avons ensuite mis en place un COPIL composé de la DANE, de nos deux référent(e)s TICE, du représentant du Conseil départemental, d'élèves et de parents. Aujourd'hui, nous lançons un nouveau chantier fondé sur l'éducation au numérique afin que nos élèves suivent un vrai parcours jusqu'à leur arrivée au lycée. En plus des notions de robotique,informatique et même de programmation vues encours, nos élèves ont accès à tout un univers digital via l'utilisation d'applications (tactiléo, padlet...) ou de partage de documents, sources d'acquisition de nouvelles connaissances et compétences."


3 questions à Béatrice Cormier, Rectrice de l'Académie d'Amiens, Chancelière des universités

Comment l'école évolue-t-elle avec le numérique ?

Comme l'ensemble des secteurs de la société, l'école est profondément impactée par les changements que le numérique engendre, nous amenant à repenser les fondements traditionnels de notre organisation et nos pratiques pédagogiques : contenus d'enseignements, ressources et services. Cette évolution des méthodes s'accompagne d'une modification de l'espace de travail des enseignants : les salles de classe s'adaptent aux nouvelles formes scolaires en offrant plus de modularité ; en parallèle, les espaces numériques de travail se multiplient, permettant de renforcer et de faciliter le lien entre l'école et la sphère familiale de l'élève. Un mot d'ordre semble synthétiser parfaitement le mouvement dans lequel nous sommes impliqués : favoriser l'interaction pour la réussite de tous nos élèves.

La formation des enseignants au numérique est une tâche immense : quelle est votre vision pour l'académie d'Amiens ?

La formation des enseignants s'articule autour de plusieurs axes : prise en main des nouveaux matériels, diffusion des nouvelles ressources et développement des nouveaux usages pédagogiques. Cette partie est plus complexe à mettre en oeuvre, car elle nécessite souvent une évolution importante des pratiques des enseignants. Nous proposons donc des formations qui s'appuient sur les nouvelles formes scolaires et permettent aux enseignants d'expérimenter les plus-values sur la motivation des élèves et leur appropriation des savoirs. La formation n'est plus bornée dans le temps mais prend la forme d'un accompagnement sur un temps long et permet d'apporter des réponses adaptées aux besoins de chacun. Ces formations utilisent les nouveaux dispositifs comme les plateformes collaboratives ou les classes virtuelles, complétées par des formations en présentiel. L'objectif est de rendre les personnels acteurs de leur parcours de formation. En parallèle, nous multiplions les temps d'échanges entre pairs afin de favoriser l'enrichissement du plus grand nombre via le partage d'expérience.

Comment allier le meilleur des deux mondes, entre le papier-crayon et le numérique, auprès de nos enfants tous "digital native" ?

C'est tout l'enjeu de l'évolution actuelle de nos pratiques pédagogiques : tirer le meilleur de chaque méthode, de la plus traditionnelle à la plus moderne, et varier les expérimentations pour améliorer la performance des apprentissages. Les sciences cognitives nous confortent d'ailleurs dans ce sens : les élèves apprennent d'autant mieux qu'ils s'approprient les savoirs, les manipulent, se positionnent comme acteurs de leurs apprentissages. En faisant de l'école un lieu de connivence entre papier-crayon et numérique, nous les confortons dans leur rôle d'apprenants et contribuons à améliorer leur confiance en eux.