Regard sur les technologies numériques dans les établissements scolaires des Hauts-de-France

La transformation numérique est en marche au coeur des établissements scolaires. Interactions a proposé à Manoëlle Martin, vice-présidente en charge des lycées et de l’orientation du Conseil régional des Hauts-de-France, de poser son regard sur le numérique dans le giron de ces établissements où les nouvelles technologies font peu à peu leur entrée.

Regard sur les technologies numériques dans les établissements scolaires des Hauts-de-France

Les jeunes sont tous équipés de smartphones. Ils vivent avec au quotidien. Les tablettes et autres outils numériques sont également devenus indispensables pour étudier et même trouver leur futurs métiers. Comment utiliser au mieux les technologies numériques dans les établissements scolaires au plus près des utilisateurs, nos digital natives ? "Cela commence déjà par des établissements mieux équipés, notamment par un réseau Internet en fibre optique. Comme son nom l'indique, la fibre optique transmet les données numériques à la vitesse de la lumière. Aussi avec des ordinateurs adaptés, plus de 100 000, mais aussi les licences et logiciels qui conviennent. Le tout pour un budget conséquent", nous apprend l'élue isarienne qui a aussi mis au point la carte Génération #HDF. Gratuite et réservée aux lycéens et apprentis des Hauts-de-France, elle ouvre droit à de nombreuses aides pour l'acquisition des manuels scolaires et des équipements nécessaires à la scolarité ou l'apprentissage.

ENT et EIP

Les Espaces numériques de travail, appelés ENT, ne sont pas harmonisés dans l'ex-Picardie. "Via un appel d'offres, nous travaillons à l'élaboration d'un seul ENT pour toute la région Hauts-de-France pour les collèges, lycées, voire les écoles primaires.Un unique outil évolutif au long de la scolarité. Actuellement en cours d'analyse, il sera présenté lors de la prochaine rentrée scolaire", annonce Manoëlle Martin qui va encore plus loin avec les espaces d'innovation partagée (EIP). Il s'agit ni plus ni moins de véritables FabLabs mis en place dans certains lycées de l'académie, transformés en lieux ouverts au public où sont mis à disposition toutes sortes d'outils, notamment des imprimantes3D dernier cri. Il s'adresse aux élèves et équipes éducatives mais aussi aux entrepreneurs, aux bricoleurs et associations. Il constitue un véritable espace de rencontre et de création collaborative. "41 EIP sont actuellement ouverts, 25 sont encours de finalisation. Nous visons les 70 EIP très prochainement toujours en travail étroit avec les professeurs et les proviseurs."


Manoëlle Martin à propos de l'UTC

"Les chercheurs de l'UTC du laboratoire Costech sont à l'origine de la table tactile cre@tion (cf. articlep. 17). C'est une initiative remarquable. J'ai eu la chance de la découvrir et l'on imagine les possibilités incroyables qu'un tel outil peut offrir. Pour moi, ça c'est l'avenir. Je ne peux qu'encourager toutes ces réflexions menées à l'UTC qui est toujours en avant dans ces domaines comme avec la voiture sans chauffeur ou le drone sans pilote. Ce travail de recherche et d'innovation fait partie de ce qu'il faut développer pour notre région et notre pays. De plus, cette école forme des ingénieurs de haute qualité à l'international. Elle fait donc partie des écoles qui font références dans le monde."