3 questions à Daniel Leca

Daniel Leca est vice-président du Conseil régional des Hauts-de-France, en charge de l'Enseignement supérieur, de la recherche, de l'Europe et du Contrat de plan État-région.

3 questions à Daniel Leca

Quel état des lieux faites-vous de la situation actuelle ?

C'est vrai que la crise a montré à quel point il était important d'innover pour faire face à ses conséquences économiques et sociales. C'est la condition pour inventer le modèle économique de demain. En effet, la crise a posé un certain nombre de questions auxquelles nous devons répondre. L'innovation est donc la clé. Nous avons la chance d'avoir sur notre territoire des pépites en matière d'innovation et de recherche, que ce soit dans le sud de l'Oise dont l'UTC est un exemple, jusqu'à la métropole de Lille qui recèle de nombreux laboratoires. Nous devons d'ailleurs renforcer les interactions entre secteur privé et secteur public afin de créer une vraie émulation essentielle au développement des Hauts-de-France. Nous pouvons nous appuyer sur des secteurs d'excellence dans lesquels nous continuons d'investir : santé de précision, économie circulaire et nouveaux matériaux, intelligence artificielle, industries créatives, bioéconomie, efficacité énergétique ou encore cybersécurité.

Quelles actions menez-vous pour maintenir le développement économique du territoire ?

La vocation de la Région est à la fois de protéger les acteurs économiques du territoire dans cette période de crise, mais aussi de se projeter en investissant dans les filières d'avenir, et cela passe par de l'innovation. Les Hauts-de-France demeurent une région industrielle et nous comptons le rester, mais nous voulons aussi nous orienter vers une économie à forte valeur ajoutée. C'est pour cette raison que nous avons décidé de doubler le budget alloué à l'appel à projets Industrie du Futur. Notre but est évidemment de renforcer la position de la région. Nous nous appuyons pour cela sur un écosystème régional d'innovation très attractif qui compte notamment sept pôles de compétitivité, de nombreux parcs d'innovation, mais également des laboratoires de recherche publics et privés très dynamiques. Dans ce cadre, le rôle d'animation et de structuration de l'innovation régionale assumé par HDFID est essentiel. Par ailleurs, la Région est le chef de file en matière de développement économique. Nous avons créé tous les outils nécessaires à l'accompagnement des entreprises du territoire. Nous sommes la porte d'entrée naturelle pour les entreprises qui ont besoin d'être soutenues ou de préparer l'avenir. Un guichet unique existe : https://entreprises.hautsdefrance.fr/

L'avenir repose plus que jamais sur la recherche et le numérique ?

Force est de constater que la période actuelle et les confinements successifs nous ont montré à quel point le numérique était un support essentiel dans nos vies, tant pour les collectivités que pour les entreprises. Il convient donc de continuer à investir dans le numérique, et c'est ce que la Région fait.Nous avons pour cela plus que jamais besoin de la recherche pour accompagner les transitions numériques, écologiques et sociales. C'est dans ce cadre que l'UTC et ses chercheurs ont toute leur place pour faire de la Région Hauts-de-France la championne de l'innovation.