Articles

Un antivol pour vélo nouvelle génération

Tous les cyclistes le savent, un antivol pour vélo est indispensable, mais souvent peu pratique, voir long à mettre. Partant de ce constat, Benoît Thomas, étudiant en première année à l'UTC, a imaginé en terminale un antivol fonctionnant avec la technologie RFID radio frequency identification), Antivel.

Un antivol pour vélo nouvelle génération

Son idée en tête, Benoît, élève de Nesles, dans le Pas-de-Calais, est allé dans un Fablab pour se former à la conception assistée par ordinateur, l'impression 3D et l'utilisation d'une carte arduino. Cinq mois plus tard, il présentait son prototype au concours Innovez de Science et Vie Junior, dont il a remporté la finale le 22 février dernier, au Palais de la Découverte.


Concrètement, Antivel se compose d'un boitier, contenant la partie électronique et pouvant accueillir une carte munie d'une puce RFID, relié à une seconde partie fixée au niveau de la roue arrière. "Quand l'utilisateur s’arrête, il retire la carte, explique Thomas, et la partie mécanique coulisse entre les rayons de la roue arrière pour la bloquer. De plus, si quelqu'un tente de déplacer le vélo alors que l'antivol est verrouillé, une alarme se déclenche. L'antivol se déverrouille lorsque l'utilisateur replace la carte dans le boitier."


Maintenant, Benoît Thomas aimerait améliorer son système "par exemple en rassemblant les deux parties dans un seul boitier, ou en permettant le déverrouillage à l'aide d'une application sur smartphone." Afin de continuer à développer son projet, Benoît a d'ailleurs été sélectionné pour rejoindre l'European Innovation Academy (cf brèves).