Valorisation de l'eau, un agrégat en action

L'agrégat eau fait partie des sept agrégats thématiques territorialisés du Pôle métropolitain de l’Oise (PMO). Lancé en juin 2019, il réfléchit sur différentes problématiques actuelles portant sur le traitement d’eaux usées urbaines et industrielles à la gestion des ressources en eau superficielles et souterraines, sans oublier la production d’eau potable.

Valorisation de l'eau, un agrégat en action

Edvina Lamy, enseignante-chercheuse, ingénieure en procédés de traitement de l'eau, porte l'agrégat eau pour l'UTC depuis juin dernier. Sa vocation ? "L'enjeu pour le territoire est de faire naître une coopération volontaire entre entreprises, milieux académiques et collectivités territoriales afin de développer un réseau de compétences permettant de gérer les ressources en eau de manière la plus efficace possible et de répondre aux enjeux économiques, sociétaux et environnementaux de cette filière", rappelle Edvina Lamy qui, depuis presque un an, monte des projets collaboratifs qui réunissent des partenaires publics et privés,intéressés par les enjeux de la filière "Eau", à savoir la recherche d'économies, de valorisations ou encore d'adaptations au changement climatique pour ne citer que ces exemples.

Des projets bien concrets

Avec six réunions déjà organisées au sein des structures partenaires, il ressort déjà des projets pressentis. Parmi eux, la réutilisation des eaux usées des stations d'épuration comme une source alternative de ressource en eau. Ou encore la gestion des eaux souterraines via un pilotage de la nappe et la valorisation des eaux pluviales pour un bâtiment durable. "Il paraît nécessaire d'établir une stratégie globale portant notamment sur la nécessité d'avoir un projet de territoire qui permet de prendre en compte la problématique "eau" dans sa globalité, incluant une multitude de petits projets de gestion de l'eau, mais aussi de raisonner à l'échelle du bassin pour un projet d'intérêt général, qui ne vise pas un seul usager. Il y a bel et bien nécessité de coopération entre les territoires pour répondre à la problématique du développement durable", assure Edvina Lamy.

Porter toute une dynamique d'innovation

Cet agrégat fait en effet collaborer les laboratoires de l'UTC et d'UniLaSalle : TIMR, Avenues, GEC et AGHYLE. Les collectivités territoriales sont également très présentes : ARC, ACSO, CC2V, CCPE, SMOA et DDT Oise. Parmi les acteurs industriels, l'agrégat peut déjà compter sur Veolia Eau. "Sur les territoires, toute une filière est donc en action afin de construire une dynamique d'innovation autour de la question de l'eau qui réponde au mieux aux enjeux économiques et environnementaux de notre temps, conclut Edvina Lamy. Il est important de ne pas oublier que dans tous les cas des verrous réglementaires demeurent en fonction de l'usage de cette ressource. Mais à chaque fois, il s'agit de travailler sur des sites démonstrateurs pour prouver la solution apportée en matière de développement durable. C'est l'avenir qui se prépare ainsi sur le terrain."