Articles

Les agrégats thématiques territorialisés

Directeur adjoint de l’UTC, Olivier Gapenne est porteur d’un projet d’envergure : les agrégats thématiques territorialisés. Au nombre de sept, ils s’inscrivent dans l’espace du Pôle métropolitain de l’Oise (PMO). Entretien.

Les agrégats thématiques territorialisés

Pouvez-vous nous expliquer ce que vous entendez par "agrégats thématiques territorialisés" (ATT) ?

On cite souvent comme exemple la Silicon Valley créée il y a un peu plus de 60 ans. Ce qui veut dire que ce sont des projets qui doivent s'inscrire dans le temps long. Pour notre part, on souhaite passer du concept de "Science for Society" - ouvrir les acteurs scientifiques aux problématiques sociétales et économiques des territoires où ils sont situés - à celui de "Science with Society" qui signifie un engagement concret dans un travail collectif complexe. D'où l'idée des ATT - initiée dans le plan stratégique lancé en 2017 à l'arrivée de Philippe Courtier, directeur de l'UTC. Il s'agit d'une dynamique dont le coeur est l'innovation sur un territoire, celui du PMO incluant les agglomérations de Beauvais, Compiègne et Creil,des entreprises et des centres de recherche - ceux de l'UTC ou de l'Institut UniLaSalle, par exemple. Les ATT sont évidemment tout sauf fermés sur ce territoire particulier. L'important est de générer de l'innovation sur le territoire possiblement avec des ressources externes au bénéfice des acteurs, pour leur compétitivité, leur richesse, l'emploi et leur attractivité.

Quels sont les enjeux principaux du développement des agrégats pour le PMO ?

On peut en citer deux en particulier. Il s'agit de stimuler l'innovation et d'accompagner les mutations industrielles sur le territoire concerné.Les ATT ne peuvent exister sans les entreprises à qui cette dynamique est principalement destinée et sans la volonté politique du territoire. La mission principale de l'UTC est la formation d'ingénieur, le développement de la recherche et de la technologie. L'innovation permet de mettre cette mission au service de la compétitivité des entreprises de notre région, action complexe, coûteuse et nécessairement collective. D'où la décision de l'UTC de mener une expérimentation de type agrégats spécifique à notre territoire, pour les entreprises et avec les entreprises,mais aussi les collectivités et les sites de recherche et innovation (R&I).

Quels sont les sept agrégats ?

Ils se déclinent dans sept domaines : naturalité, résilience, industrie du futur, santé, aéronautique, énergie et bioressources et eau. Chaque agrégat se développe de façon singulière en fonction des acteurs présents, de l'histoire de la thématique, de la maturité technologique, de la densité des acteurs industriels,de l'urgence sociétale, etc. Le travail produit au sein de chaque agrégat constitue une matière précieuse pour alimenter des réponses à des appels à projets, ce qui est un bénéfice direct ! Notre objectif : que chaque ATT ait, d'ici fin 2019, un projet concret à déployer pour amorcer la "pompe" à projets des différents agrégats et la densification du réseau des acteurs.