Articles

La mécanique quantique s'invite à l'UTC

Le 16 mars dernier, William Goddard, professeur au California Institute of Technology (Caltech), a répondu à l'invitation de Fahmi Bedoui, professeur associé au sein du même laboratoire - Le Materials Simulation Center - et maître de conférence au sein du laboratoire Roberval.

La mécanique quantique s'invite à l'UTC

L'occasion pour le chercheur américain de donner une conférence sur les apports de la modélisation multi-échelle et des calculs numériques dans le domaine des nanomatériaux et systèmes moléculaires complexes. « Ces questions sont des enjeux d'avenir. Elles vont être déterminantes dans certains secteurs comme celui de l'énergie, par exemple. Nous devons développer l'utilisation de l'électricité "verte", solaire ou hydraulique notamment. Pour cela, nous devons trouver des moyens de la stocker et donc, créer de nouveaux matériaux, plus efficaces, moins chers et plus respectueux de l'environnement. C'est ce que je m'efforce de faire au sein de mon laboratoire », a résumé William Goddard, lors de son passage à l'UTC.

Lui-même ancien étudiant de UCLA et de Caltech, William Goddard est une sommité mondiale dans la physique du solide. Après avoir travaillé sur la résolution de problèmes de physique quantique liés aux matériaux, il a progressivement élargi ses champs de recherche à la chimie théorique et à la modélisation multi-échelle des systèmes moléculaires complexes. Ses recherches ont souvent été menées en collaboration avec des acteurs industriels. « J'ai moi-même créé plusieurs entreprises qui ont connu un certain succès sur le marché », s'amuse William Goddard. Celui-ci souhaite désormais orienter ses travaux vers le secteur de la santé et du médicament. Son objectif vise à améliorer l'efficacité des principes actifs, ainsi que la précision de leur action, tout en réduisant les effets secondaires. « Il s'agit de délivrer une molécule « personnalisée » à chaque patient donc beaucoup plus efficace », avance le scientifique.

 « Les approches du professeur Goddard sont certes très théoriques, mais elles peuvent nous aider dans le développement de matériaux innovants, analyse pour sa part Fahmi Bedoui, enseignant-chercheur à l'UTC. Les enjeux pour les industriels sont importants. C'est d'ailleurs pourquoi de nombreuses entreprises étaient présentes lors de la conférence ».