Un chatbot pour surveiller votre santé

Pour réserver un billet de train, ou contacter un service après-vente, nous avons tous déjà été confrontés à des robots conversationnels, des chatbots, de plus en plus présents sur Facebook comme sur les sites de ventes en ligne. Olivier Thuillart, diplômé en génie biologique en 2008, s'est dit que ces chatbots pourraient se révéler très utiles dans le domaine de la santé... à condition de maîtriser parfaitement les contraintes de sécurité liées aux données de santé.

Un chatbot pour surveiller votre santé

« On observe actuellement un besoin d’optimisation du temps médical : il y a de moins en moins d’anesthésistes, de médecins, et de plus en plus  de patients qui se retrouvent à domicile avec un dispositif médical lourd ou des traitements compliqués, affirme Olivier. 

Et si les robots conversationnels pouvaient aider à la fois les patients et les personnels de santé ? C'est en partant de cette idée qu'avec mon associé, nous avons fondé Botdesign en 2017.» La force des deux associés repose sur leur très bonne connaissance du domaine de la santé, qui leur permet de proposer des outils répondant aux attentes des professionnels, et conformes à la législation française. Analyse de données, études cliniques, suivi d’observance patient, les potentialités offertes par les robots conversationnels sont larges. "On sait que certains patients de retour chez eux arrêtent de prendre leur traitement. Nos chatbots peuvent relancer d'eux-mêmes le patient pour vérifier la bonne prise des médicaments, voire prévenir la famille où le médecin en cas de problème, s'ils sont reliés à des appareils connectés" ajoute Olivier.

Le premier robot conversationnel, qui concerne la gamme Naturactive du laboratoire Pierre Fabre, est déjà en ligne depuis février*. "Nous travaillons également avec des hôpitaux français, pour un chatbot de pré-anesthésie obstétrique. Le robot va poser toutes les questions de base (premier enfant, poids...) et envoyer les réponses à l'anesthésiste qui va pouvoir se concentrer lors du rendez-vous sur les aspects médicaux particuliers et sur l'humain. Nous travaillons aussi beaucoup avec les associations de patients, par exemple avec l'association française des diabétiques pour délivrer un chatbot qui aidera les diabétiques à mieux se prendre en charge et répondra à leurs questions."

Après la mise en service de ces premiers chatbot, les deux associés comptent faire prochainement une levée de fond pour consolider leurs développements technologiques et améliorer leur messagerie instantanée INFINITY, qui permet aux personnels de santé de communiquer de façon instantanée et sécurisée. "Nous travaillons aussi sur les interactions hommes machines, complète Olivier, sur l'intégration de la voix, et sur des avatars 3D qui permettront une interaction beaucoup plus ludique avec le bot, notamment pour les enfants. Nous comptons aussi développer des versions en anglais et en espagnol, pour le marché européen puis mondial. »  

https://www.facebook.com/Naturactive/