AtmosGear, mobilité douce en milieu urbain

Christine Kerdellant, directrice de la rédaction d’Infopro Digital, et Manuel Moragues, rédacteur en chef d'Industrie & Technologies ont dévoilé, aux côtés de partenaires, les quatre lauréats 2020 de la 17e édition des Trophées des Ingénieurs du Futur. Après avoir été « coup de coeur » lors de l’édition 2019, Mohamed Soliman, 23 ans, remporte cette année le prix dans la catégorie « Innovation » avec son projet de rollers à assistance électrique : AtmosGear.

AtmosGear, mobilité douce en milieu urbain

AtmosGear a été choisi dans la catégorie Innovation du Trophées des Ingénieurs du Futur 2020. Il s’agit du premier modèle de rollers à assistance électrique autonome et connecté au monde. Une mise en avant lors de la 17e édition des Trophées des Ingénieurs du Futur qui s’est tenue le 1er décembre dernier dans un format 100 % digital. Organisés par la rédaction de L’Usine Nouvelle, ils récompensent des élèves ingénieurs dans quatre catégories : Innovation, Recherche, Tech For Good et Digital. Mohamed Soliman, jeune ingénieur de 23 ans, est étudiant à l’UTC. Cet entrepreneur a créé en 2019 une start-up qui s’inscrit dans le domaine de la mobilité urbaine électrique. Son produit phare, AtmosGear, fait le pari d’être la première alternative écologique de mobilité à la fois intelligente (plus besoin de manette), pratique (pas besoin d’enlever vos chaussures) et fun (challenges et réseau social communautaire).

La mobilité, une problématique du quotidien

« Nous avons pour ambition de changer les habitudes de déplacements des Français en démocratisant la mobilité douce. Que ce soit pour aller au travail, en cours ou en balade, AtmosGear procure les bienfaits d’une activité sportive tout en réduisant vos efforts pour vous aider à retrouver du plaisir dans vos trajets quotidiens », souligne le jeune chef d’entreprise, pour qui la mobilité, c’est pouvoir se déplacer où l’on veut, quand on veut et comme on veut. « Et ce que nous voulons par-dessus tout, c’est lier nos utilisateurs entre eux afin qu’ils puissent échanger et même se challenger via notre application connectée, poursuit-il. Cette communauté de passionnés porte le nom d’AtmosRiders. »

Cinq solutions technologiques pour un système innovant

AtmosGear, ce sont des rollers munis de roues motorisées avec une assistance intelligente qui va comprendre les mouvements de l’utilisateur et s’y adapter automatiquement. Résultat : plus besoin de manette et inutile d’enlever ses chaussures, car le châssis rétractable s’adapte à votre pointure. « Avec AtmosGear, on va récupérer l’énergie du patinage pour la réutiliser sous deux formes. Lors d’une descente, en roue libre, avec le freinage régénératif. Et lorsque la batterie est à plat, si vous patinez assez longtemps, pour gagner plus d’autonomie, explique Mohamed Soliman. Enfin, grâce à l’application AtmosRiders, les utilisateurs pourront échanger et se challenger sur des parcours qu’ils auront eux-mêmes créés. »

Un projet soutenu par la direction de l'innovation et du développement territorial de l'UTC

Mohamed Soliman a imaginé ces patins du futur, bien réels aujourd’hui, au centre d’innovation de l’université de technologie de Compiègne. Cet ingénieur en pleine puissance n’attend pas la fin de ses études pour devenir entrepreneur. C’est grâce au dispositif Projet innovant et entrepreneuriat de la DIDT, puis de l’incubateur ITerra qu’il fait sauter les écueils technologiques, un à un : agilité des capteurs, miniaturisation du moteur... « Les ingénieurs de demain seront aussi les citoyens du futur. Il est important pour nous que nos étudiants soient capables d’envisager et de s’adapter à ce monde qui change. Ce qu’a compris depuis longtemps déjà Mohamed Soliman », estime Pascal Alberti, directeur de l’innovation et du développement territorial de l’école.