Articles

Réussir à coopérer dans un projet multi-acteurs implique des conditions précises

Professeur émérite à l’UTC, Gilles Le Cardinal vient de publier deux livres, « Construire la confiance, de l’utopie à la réalité : la PAT-Miroir Attitude » et « Les dynamiques de la rencontre », fruits de 30 années de recherche sur la communication interpersonnelle.

Réussir à coopérer dans un projet multi-acteurs implique des conditions précises

Dans les années 1980, ce maitre de conférences en Automatique au département de Génie Chimique à l'UTC emprunte un nouveau chemin. " Après trois ans d'accompagnement bénévole de personnes porteuses d'un handicap mental vers l'autonomie, j'ai décidé de changer de discipline pour les Sciences de l'information et de la communication. J'ai créé un cours, intitulé " Communication interpersonnelle et coopération durable " au département TSH ". Les questions que Gilles le Cardinal pose dans ses livres sont présentes dans toute relation humaine : comment se construit et se détruit la confiance ? Quels sont les processus favorisant la coopérationdans un projet multi-acteurs ? Comment réunir les conditions de réussite d'un partenariat ?

PAT-Miroir ou l'enjeu de la rencontre décrypté

" A l'heure des réseaux sociaux, très peu de chercheurs, en France, travaillent sur la rencontre interpersonnelle et la construction d'équipe ", souligne l'auteur, qui a identifié dans ce cadre pas moins de 28 processus, dont le plus important est " la dynamique de la confiance ". La modélisation qu'il propose permet d'identifier à l'avance les difficultés possibles et de proposer, après analyse, des solutions pertinentes. L'auteur en dégage les règles d'une coopération durable, ainsi qu'une éthique de la rencontre. Restait à mettre en musique ces idées pour qu'elles ne restent pas lettre morte.

Une méthode de management de projet assistée par un logiciel professionnel

La méthode PAT-Miroir (pour Peur, Attrait, Tentation en miroir), permet de rendre opérationnelles ces recherches, en stabilisant et en renforçant la coopération, intrinsèquement instable. Cette méthode a donné lieu à la création, en mai 2012, de l'entreprise " Cooprex International ", qui intervient dans les organisations en situation de changement et forme des consultants à l'animation de la méthode. " Plus de 500 applications ont été effectuées à ce jour, dont 300 dans le secteur industriel, une centaine dans les administrations et les hôpitaux, et une centaine dans le cadre associatif ", se félicite Gilles Le Cardinal. Exemples : à Compiègne, la méthode PAT-Miroir a été utilisée par 140 professeurs pour la conception du cahier des charges du Lycée commun à deux établissements d'enseignement. Avec la clinique Saint Côme, Cooprex International a permis de repenser la gestion des déchets infectieux dans les nouveaux locaux. " Nous avons aussi aidé au regroupement des back-offices des journaux télévisés de France 2 et France 3..., ajoute Gilles Le Cardinal. Comme la plupart des chercheurs de l'UTC participent à des projets de recherche transversaux avec d'autres équipes et de nombreuses entreprises, je souhaite les faire réfléchir sur les conditions assurant la réussite de leurs coopérations ! " Ce sera le thème de la conférence que Gilles Le Cardinal donnera au centre de recherche de Royallieu, bâtiment Pierre Guillaumat, le 9 décembre à 18h. Elle s'adresse en particulier aux chercheurs, chefs de projet, responsables des Ressources Humaines et chefs d'entreprises. Avis aux amateurs !

Construire la confiance de l'utopie à la réalité : http://webtv.utc.fr