Articles

Communication et déliberation : enjeux technologiques et mutations citoyennes

Communication et déliberation : enjeux technologiques et mutations citoyennes

Réinventer de nouvelles médiations politiques suppose de reconsidérer le rôle du citoyen en lui reconnaissant une part plus active dans les processus de prise de décision. Cette aspiration à la participation se manifeste aujourd’hui à travers des dispositifs délibératifs variés recourant notamment aux technologies de l’information et de la communication.

Laurence Monnoyer-Smith, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’UTC, propose à travers son dernier ouvrage "Communication et délibération : enjeux technologiques et mutations citoyennes"*, d’explorer les nouvelles formes de médiation politique à l’aune des théories habermassiennes de la délibération. En sortant de l’opposition stérile entre technique et culture, il montre que les nouveaux " objets politiques " sont les symptômes d’une revendication expressive et participative qu’il reste encore à intégrer dans nos systèmes représentatifs. Comment, dès lors, capter ces revendications émergentes, les agréger et les organiser dans des dispositifs de débat publics variés ? Tels sont les enjeux traités dans cet ouvrage.

Sommaire :

 Préface de Stephen COLEMAN
 Introduction
 1. Lorsque la communication inquiète
 2. TIC et participation : aller au-delà de l’utopie
 3. Dépasser le clivage entre technique et culture
 4. Des pratiques participatives reconfigurées
 5. Les origines des dispositifs techniques du débat public
 6. Pour une théorie communicationnelle du débat public
 Conclusion
 Annexe 1. L’Europe en perspective : quelques repères
 Annexe 2. Préface de Stephen Coleman, traduction
 Bibliographie.
 Index

*"Communication et délibération : enjeux technologiques et mutations citoyennes"
Collection Document, réseaux et design
Laurence Monnoyer-Smith
Editions Lavoisier
12-2010 - 270p. 16X24 – Broché
2-7462-3114-X