Regard sur la marraine d’une promo

Nouvelle marraine de l’UTC, Anouchah Sanei est aujourd’hui “Global Vice-Président Science & Technology” pour Campbell Soup, au siège de la Compagnie dans le New Jersey (USA). Son parcours empreint de passion, de défis et de pragmatisme vient confirmer qu’au-delà de la maîtrise technique, l’excellence de l’ingénieur et Docteur en Science réside autant dans sa capacité à s’adapter dans un présent mondialisé qu’à innover dans un monde en pleine mutation.

Regard sur la marraine d’une promo

 

Marraine pour cette promotion de l’UTC depuis quelques mois, elle a l’occasion pour une première fois, de remercier son université en tentant de transmettre aux futurs ingénieurs son sens de l’ouverture, de la rigueur et d’adaptabilité, sans oublier son formidable pragmatisme qui lui a permis de naviguer à travers trois continents et trois leaders de l’agroalimentaire. Anouchah Sanei, une marraine super active aujourd’hui Vice-président Global Science & Technology chez Campbell Soup dans le New Jersey. Anouchah Sanei est non seulement une marraine internationale, mais aussi une femme professionnellement accomplie. « Rien n’était joué quand j’ai débuté ma carrière », explique t’elle en insistant sur l’importance d’apprendre à « développer sa propre stratégie pour trouver son chemin de vie quitte à en inventer un nouveau ». « Rien ne sera facile pour cette nouvelle génération qui semble à la fois préoccupée d’éthique et d’engagement à long terme mais aussi dans le même temps fascinée par l’immédiateté », nous dit-elle encore. « Il est important de pouvoir les motiver sur leur terrain en leur offrant une vision stratégique globale et mondialisée dès l’embauche tout en cultivant leur propre capacité à saisir les opportunités » souligne Anouchah Sanei qui fustige une tendance à l’enfermement anxiogène national.

Pas encore vraiment au fait de ce qu’implique sa nouvelle mission en tant que marraine UTCéenne, Anouchah Sanei suggère néanmoins de faciliter le partage d’expériences en animant des groupes de réflexion, voire de "Chat" et d’y jouer un rôle de mentor à l’écoute des nouveaux promus. « L’UTC dès son origine a cherché à accueillir non seulement les meilleurs du point de vue curriculum scolaire, mais aussi les profils originaux pour lesquels le relationnel et l’esprit d’entreprise enrichissent chacune des promotions » souligne-t-elle en insistant sur l’importance de cette spécificité qui constitue la marque de fabrique de l’établissement. «Face à une mondialisation de l’embauche il faut bien reconnaître que la concurrence est non seulement importante mais aussi de qualité et l’entreprise est très affûtée sur les critères qui feront la différence entre une université Européenne et une autre d’un autre continent, une tête bien faite, certes mais surtout un cerveau bien connecté et adaptable seront les seuls atouts pour une reconnaissance sur l’échiquier mondial de nos prédispositions scolastiques françaises », souligne-t-elle enfin.