Articles

Deux UTCéens remportent l’édition française du James Dyson Award

Le projet INHALE, porté par deux étudiants en cinquième année de Génie Mécanique (filière du design industriel), Vincent Bihler et Victor Cheung, a remporté l’édition française du James Dyson Award, le 12 septembre 2013 à Paris.

Deux UTCéens remportent l’édition française du James Dyson Award

Le projet INHALE a été élu lauréat national d'une sélection de dix projets (parmi 89 déposés en France). Ces dix innovations participeront au prix international du James Dyson Award.

" C'est la première fois que nos étudiants de filière gagnent l'un des plus prestigieux concours de Design de l'hexagone. Cela fait suite à notre politique d'accompagner nos étudiants sur ce type de manifestation " explique Emmanuel Corbasson, enseignant-chercheur en Génie Mécanique, responsable de la Filière Ingénierie du Design Industriel.

Pour Vincent, l'un des deux étudiants porteurs du projet, " le concours fut pour nous l'occasion parfaite de mettre à profit les enseignements que nous avons reçus, pour essayer de répondre à une problématique de la manière la plus cohérente possible. "

Le projet INHALE, lauréat national parmi 89 projets

Le projet INHALE consiste en un masque de protection constitué d'une coque transparente et étanche, munie sur le coté d'un filtre amovible et réutilisable, ainsi que de zones souples au niveau du menton et du nez pour s'adapter à presque toutes les morphologies. Le design de ce masque permet de voir complètement le visage de l'utilisateur, notamment sa bouche. La communication entre les personnes portant un masque de protection (malades ou personnels de santé par exemple) est donc facilité et le stress lié à la vue de ces masques pour les patients est diminué.

Afin de créer le design de leur masque, les deux étudiants se sont inspirés des casques audio pour le système d'accroche, ainsi que des masques de ski et de moto pour la structure, très résistante.

Une problématique globale

" Avant de penser au masque, nous avons dans un premier temps réfléchi à diverses problématiques du quotidien... Comment rentrer plus de bagages dans une valise, comment sécher son linge de manière moins énergivore, ... Mais nous sentions que ces problématiques n'étaient pas suffisamment globales, indique Vincent. L'idée de travailler sur les masques hygiéniques nous est venue lors d'un brainstorming. Nous avons d'abord identifié la problématique de ces masques. Quel impact l'objet a-t-il sur la vie des utilisateurs, qu'ils soient professionnels ou bien civils ? Notre objectif a été de répondre à ces problématiques en rendant le masque hygiénique un produit durable et plus convivial. "

Inédit : Deux projets UTCéens pour le prix international !

Si le projet INHALE a été élu lauréat national et sélectionné pour le James Dyson Award, Vincent et Victor ont aussi vu leur autre projet sélectionné pour y participer. En effet, le projet Eole fait lui aussi partie des 10 innovations sélectionnées. Eole est un concept permettant à son utilisateur de se chauffer de manière indépendante, tout au long de la journée, au bureau ou dans les transports publics, par exemple. Cela permet de réduire le volume d'air à chauffer et donc de réduire l'énergie nécessaire pour alimenter Eole.

Et après ?

" Nous aimerions beaucoup poursuivre le développement de ce masque. Il reste encore beaucoup de détails à peaufiner, mais nous espérons pouvoir déposer un brevet d'ici peu. Et, pourquoi pas, se lancer dans l'aventure de la start-up ? " s'enthousiasme Vincent Bihler.

S'ils remportent le prix international, les deux étudiants toucheront 30 000£, afin de développer leur projet.