Portraits

Portrait de Christophe Rosset, entre flexibilité et énergie

Christophe Rosset est Managing Director de Page Executive sur la zone Europe Continentale. Page Executive est l’une des trois marques de PageGroup, cabinet de conseil en recrutement présent dans 34 pays. Il est diplômé de l’UTC, promotion 1987, où il a suivi la filière bio-industrie.

Portrait de Christophe Rosset, entre flexibilité et énergie

« Passionné par les bio-technologies, après un Bac D, j’étais un lecteur assidu du magazine Biofutur. L’UTC était clairement une référence dans ce domaine, et j’ai adoré à la fois l’ambiance de l’école, les relations avec les professeurs de très bon niveau, les liens avec les entreprises dans le cadre du centre de recherche… Je garde de très bons souvenirs des relations entre étudiants, notamment lors des travaux de groupe », se rappelle Christophe Rosset. Après l’UTC, il effectue son service militaire en République Dominicaine, où il travaille à la Maison de France sur des projets de développement agricole, en collaboration avec les ministères de l’Agriculture français et dominicain. Puis il rejoint le groupe L’Oréal, où il devient ingénieur de production au sein d’une filiale spécialisée dans la formulation de shampooing, de produits cosmétiques, etc. « J’y encadre les process industriels de chimie fine, avant de partir pour Cardiff, toujours pour le groupe L’Oréal, où j’occupe un poste de management industriel », souligne-t-il. Puis l’aventure entrepreneuriale tente ce jeune diplômé, qui reprend un temps l’entreprise familiale, finalement revendue. Il se rapproche alors du cabinet de conseil en recrutement Michael Page pour trouver un poste dans l’industrie cosmétique. « Eux recherchaient un ingénieur pour gérer les recrutements d’ingénieurs. Quinze jours plus tard, je signais, et j’y suis depuis 18 ans ! »

Evolutions au sein de Page group

Christophe Rosset fut donc l’un des premiers ingénieurs à rejoindre le groupe, afin d’y développer l’activité « Ingénieurs et Techniciens » pour les besoins de recrutement des entreprises industrielles, depuis la R&D, la production jusqu’à la logistique et achats. De 1996 à 2001, il développe de nouvelles divisions spécialisées Immobilier&Construction, Logistique&Achats et enfin la Santé. En 2001, il est nommé au board du groupe Page en France puis, en 2006, il s’envole avec femme et enfants au Mexique. « Il fallait y créer la filiale du groupe en partant de rien ! Ce fut une expérience passionnante, tant pour l’expérience entrepreneuriale que pour la découverte de la culture et les rencontres. Après cinq ans, l’équipe se composait de 90 personnes, dont 70 consultants, chiffre-t-il. Notre rôle n’était pas de trouver des expatriés, mais de recruter les meilleures compétences locales pour ce marché émergent, dont les besoins en main d’oeuvre qualifiée étaient importants dans tous les domaines, de la banque aux ressources humaines en passant par la santé et l’immobilier… » Christophe Rosset regagne l’Europe en 2011, où il prend la direction générale de la Belgique et du Luxembourg. Depuis le début de l’année, il gère Page Executive pour l’Europe continentale. « Le groupe Page se compose de trois marques : Michael Page pour l’activité historique de conseil en recrutement, Page personnel pour les premières expériences professionnelles, et Page Executive pour le recrutement des postes de direction. Il faut aujourd’hui renforcer nos synergies internationales », détaille-t-il.

Renouveau du dynamisme en Europe

Christophe Rosset a donc pour mission d’animer la marque en Europe, ainsi que les réseaux Page Executive spécialisés Industrie, Grande consommation, Services financiers, Santé, Ressources Humaines, etc… Il garde un pied dans le métier de consultant pour les secteurs de l’industrie. « Le marché de l’emploi en Europe est relativement stable, mais fait preuve d’un certain renouvellement après une période d’optimisation des coûts entre 2008 et 2012. Les entreprises connaissent un regain de dynamisme en matière de conception de nouveaux produits et services, et recrutent pour cela de nouvelles compétences, dans un contexte de prudence sur les niveaux de salaire », analyse-t-il. Aux jeunes qui sortent de l’UTC, cet expert du recrutement conseille une grande ouverture internationale, qui confère une ouverture d’esprit et des opportunités de responsabilité très valorisantes. Selon lui, les qualités nécessaires pour évoluer dans une entreprise sont la flexibilité, pour comprendre les enjeux de son marché et s’y adapter aussi rapidement qu’ils émergent, ainsi que l’énergie. « L’énergie est une qualité rarement mise en avant, alors qu’elle permet de transmettre une dynamique et des idées, de construire des échanges, de progresser rapidement », insiste-t-il. Dernier conseil : réfléchir autant au poste qu’au secteur d’activité : « Les jeunes sont globalement formés pour un métier, mais ils se posent moins souvent la question du secteur d’activité dans lequel ils souhaitent l’exercer alors que certains secteurs se révèlent bien plus porteurs que d’autres. C’est un élément essentiel pour aimer son métier ! »

Bio express

  • 1987  : Diplômé de l’UTC
  • 1987-1993 : Ingénieur, Groupe L’Oréal en France puis au Pays de Galles
  • 1993-1995 : Chef d’entreprise Directeur Général Adjoint – Entreprise familiale H. Rosset
  • 1996 : Entrée dans le groupe Page en France
  • 2006 : Managing Director Mexique pour y établir les trois marques du groupe : Page Personnel, Michael Page et Page Executive
  • 2014 : Managing director Page Executive pour l’Europe continentale