Articles

Romain Mallard, à la pointe du e-learning au Brésil

Le leader du e-learning au Brésil a été créé par un diplômé de l’UTC, Romain Mallard, qui a découvert ce pays grâce à un échange universitaire à la PUCPR, dans l’État du Paraná.

Romain Mallard, à la pointe du e-learning au Brésil

Étudiant en génie mécanique, Romain Mallard a suivi des cours d’informatique à la PUCPR en fin de cursus. Il est ensuite embauché par Siemens au Brésil par un ancien de l’UTC, et enchaîne par un DEA sur l’enseignement à distance associant l’UTC, Siemens et la PUCPR. « Mon projet d’entreprise est né de ces recherches. Il me semblait naturel de revenir au Brésil, tant pour le potentiel du e-learning dans ce pays que pour la présence d’un solide réseau UTC très utile pour la recherche de partenaires  », se souvient Romain Mallard. Digital SK voit le jour en 2004 à Curitiba, avec le soutien de l’UTC à l’époque de François Peccoud.

Innovation et persévérance

D’une feuille blanche, Digital SK croît jusqu’au rapprochement avec l’entreprise française Crossknowledge, leader européen avec un portefeuille clients de 4 millions de professionnels et de 400 groupes dans le monde, qui finit par absorber son partenaire brésilien en août 2013. La recette du succès ? « Nous avons parié sur l’innovation technologique et méthodologique, et choisi les bons partenaires. Mais, surtout, nous n’avons pas compté les heures de travail et fait preuve de beaucoup de persévérance !  », sourit Romain Mallard. Le partenariat avec Crossknowledge a permis d’accélérer la croissance de Digital SK, ouvrant l’accès à un catalogue de formations clés en main de grande qualité. Dans cette aventure, l’UTC n’est jamais très loin, même à près de 10 000 km de distance. Ainsi, les premières solutions de Digital SK furent créées à l’UTC (technologie Scenari), et le partenariat avec Crossknowledge a été suivi par Erik Gebers, diplômé de l’UTC et directeur R&D de l’entreprise. Sur les 50 personnes de l’équipe Crossknowlege Brésil, plusieurs ont un parcours mêlant l’UTC et ses partenaires universitaires brésiliens dont, par exemple, le directeur de l’intégration !

Des perspectives de croissance de 35 %

« Notre positionnement sur la très haute qualité et la réactivité fut un bon choix pour tirer notre épingle du jeu, dans un marché en pleine expansion. » Digital SK, devenu Crossknowledge Brésil, compte pour clients L’Oréal, ArcelorMittal, Petrobras, HSBC, la Fédération des industries du Paraná, etc. Le siège de l’entreprise a déménagé à Rio de Janeiro, des bureaux ont été ouverts à Brasilia et São Paolo. Les perspectives de croissance, impressionnantes, sont comprises entre 30 % et 35 % pour 2014. « Le nombre d’étudiants dans l’enseignement supérieur a doublé en dix ans grâce aux efforts gigantesques du Brésil depuis les années 1990 et à la croissance économique du pays. Il reste beaucoup à faire, et nos solutions positionnées sur une qualité premium rencontrent une demande très importante, souligne, enthousiaste, Romain Mallard. Le Brésil reste un pays complexe, où il faut investir avec une vision de long terme. Par rapport à nos concurrents, principalement brésiliens, Crossknowledge fait figure d’entreprises pionnière et innovante sur le marché du e-learning, qui commence à se consolider aujourd’hui.  »