Articles

Des Assises fondées sur l’écoute et le dialogue

A l’issue de la semaine de la recherche et de l’innovation en Picardie (SRI 2012) qui s’est déroulée fin novembre à Amiens, Daniel Thomas, professeur à l’UTC et rapporteur des Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche, a prononcé un discours de synthèse visible sur la Web-TV de la région Picardie.

Des Assises fondées sur l’écoute et le dialogue

Discours de synthèse des assises par Daniel Thomas

Conformément au programme du Président de la République et au discours de politique générale du Premier Ministre, Geneviève Fioraso, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, lançait début octobre 2012 les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche. Fondées sur l’écoute et le dialogue, ces Assises avaient pour objectif de faire émerger des propositions innovantes et efficaces pour favoriser un meilleur fonctionnement du système d’enseignement supérieur et de recherche français, et renforcer son apport au reste de la société.

Pour ce faire, les Assises ont organisé une large concertation non seulement des différentes catégories d’acteurs des universités, écoles et opérateurs de recherche, mais aussi des représentants de la société civile et des entreprises, en trois phases : une consultation nationale, suivie d’assises territoriales puis d’assises nationales.

Trois objectifs étaient ainsi clairement affichés :

  • Agir pour la réussite de tous les étudiants : la réussite personnelle et professionnelle de chaque étudiant va de pair avec la démocratisation de l’accès aux formations supérieures et de l’augmentation du nombre de diplômés de niveau post-baccalauréat. 
  • Donner une nouvelle ambition pour la recherche : la recherche française mérite de retrouver ses dynamiques pour contribuer pleinement au développement des connaissances, à l’épanouissement des individus et de la collectivité. 
  • Concevoir le nouveau paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche : le paysage actuel est constitué de nombreux acteurs : organismes nationaux de recherche, universités, écoles, alliances de recherche, agences nationales et différentes organisations représentatives dans les différents processus de la gouvernance de la recherche (élaboration d’une stratégie nationale, programmation scientifique, appels à projets, évaluation, etc.) et ministères. Afin de renouer le dialogue avec le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR) a lancé l’organisation d’assises qui se dérouleront en trois phases : une consultation nationale, suivie d’assises territoriales puis d’assises nationales.