Chronique

Nouveauté 2014-2015 : un mineur inter-UT

Grande nouveauté pour cette rentrée 2014 : les élèves des trois UT peuvent s’inscrire au mineur InnovE-UT, afin de suivre des cours portant sur l’innovation et l’international dans le contexte technico-industriel des PME/PMI. Ce mineur est le fruit d’innovations pédagogiques importantes. Présentation avec Marion Mézerai, directrice exécutive adjointe de l’IDEFI InnovENT-E.

Nouveauté 2014-2015 : un mineur inter-UT

Les étudiants de ce nouveau mineur doivent choisir 3 unités de valeur (UV) sur les neuf proposées par les trois UT. Du côté de l’UTC, Intelligence économique : Stratégie d’entreprises, démarches et outils (EI04), Management et outils d’aide à la créativité et à l’innovation (GE37), Analyse des produits de consommation (DI06) ; du côté de l’UTT, Technologie et management, Management de l’innovation, Échanges internationaux et commerce international ; et, enfin, à l’UTBM, Méthodes et outils de résolution de problèmes techniques, Gestion financière de l’investissement international, et Mondialisation de l’économie. Seule condition : deux des trois modules doivent être suivis à distance.
« C’est une première année d’expérimentation grandeur nature, même si certains modules à distance ont déjà été testés ces six derniers mois  », détaille Marion Mezerai. Les autres modalités d’obtention du mineur sont la participation à un dispositif sur la créativité (« 48h pour faire vivre des idées » InnovENT-E), et la réalisation d’un projet en lien avec l’innovation et l’international en PME. Ce parcours a été conçu suivant le référentiel de compétences élaboré par l’IDEFI InnovENT-E grâce à une vaste enquête menée auprès de PME/PMI et d’experts.
« Ce référentiel est unique, souligne Marion Mézerai. Le mineur participe à l’acquisition de certaines des compétences retenues comme essentielles en matière d’innovation et d’internationalisation dans le cadre de la PME. Ce n’est pas un enseignement hors-sol : il s’agit de former les étudiants à des compétences valorisés par les PME, comme la polyvalence, l’autonomie, la responsabilité, l’auto-formation…  »

Fruit du travail des enseignants et des cellules d’appui pédagogique des trois UT

Marion Mézerai souligne toute la pertinence d’un tel projet pour les étudiants : les PME représentent, en France, la grande majorité des créations d’emplois, mais restent peu attractives. Il faut donc améliorer leur image auprès des étudiants, et former ces derniers aux aptitudes à acquérir pour travailler dans ces structures. L’une de ces aptitudes est le travail en mode projet ou en réseau. En résulte la volonté de faire suivre des cours à distance aux élèves du mineur.
«  L’intérêt est double : il s’agit de créer de la cohésion et des synergies entre les trois UT, afin de défendre nos valeurs et notre enseignement de l’innovation, et d’acquérir les compétences liées au travail en réseau, explique Marion Mézerai. Les cellules d’appui pédagogique des trois UT se sont très largement impliquées dans l’élaboration de ce mineur, tout comme les enseignants sans lesquels il nous aurait été impossible de le créer. » De nouveaux outils ont été développés spécialement pour le suivi de cours à distance, qui exige une nouvelle façon d’enseigner et d’apprendre.

Vers la nouvelle université

Il a fallu une année de travail pour concevoir les nouvelles modalités pédagogiques et les outils adaptés. « Certains redoutent les conséquences du numérique, qui impliquerait une université sans professeur. C’est tout l’inverse ! Les professeurs ne sont plus uniquement là pour délivrer des cours magistraux, leur valeur ajoutée est dans l’animation des échanges, des interactions et l’acquisition de compétences plus que de connaissances  », nuance Marion Mézerai. La nouvelle université repose donc sur des relations approfondies entre les enseignants et leurs élèves. Le mineur InnovE-UT s’apparente donc également à une innovation pédagogique à suivre.

Une large reconnaissance du diplôme

Ce parcours de spécialisation, qui a vocation à devenir un master également accessible en formation continue, complète le diplôme d’ingénieur. Il sera labellisé par l’IDEFI InnovENT-E et reconnu, outre les 3 UT, par les autres établissements membres de cet IDEFI à savoir les INSA, le CESI et l’Université de Lorraine, ainsi que par une quarantaine d’institutions partenaires des milieux économiques. « Nous espérons que ce diplôme favorisera les liens entre les étudiants des trois UT, et que les projets mis en place dans les UV rapprocheront les étudiants des petites et moyennes entreprises.  » Objectif pour 2014-2015 : une trentaine d’étudiants. Jusque fin septembre, il est encore temps de s’inscrire pour le premier semestre !

Venez découvrir le mineur InnovE-UT et les cours à distance proposés, en vous connectant à la plateforme pédagogique