Portraits

Au coeur de la finance entrepreneuriale

Ingénieure UTC, Shirine Maher est ce que l’on appelle une "banquière privée" au sein du Crédit Suisse. Portrait…

Au coeur de la finance entrepreneuriale

Iran, France, Australie… Née d’un père diplomate, Shirine Maher suit au cours de son enfance ses parents dans bien des pays, jusqu’en Tunisie, où elle obtient son bac au Lycée français. « J’étais alors à l’époque très attirée par une formation d’ingénieur généraliste » se souvient-elle. Une rencontre avec un entrepreneur ayant eu l’occasion de travailler par le passé avec plusieurs ingénieurs UTC est alors déterminante. « Il m’a fortement encouragée à me renseigner sur cette école à Compiègne, disposant de liens forts avec le monde de l’entreprise, et qui pouvait se targuer d’une ouverture à l’international dont je souhaitais continuer à bénéficier ». Shirine intègre donc l’UTC avant de multiplier, dans le cadre de sa formation d’ingénieur, les stages à l’étranger, principalement dans le domaine de la Recherche & Développement (R&D). Après un stage de fin d’études effectué au coeur de la Silicon Valley en Californie (États-Unis), Shirine ambitionne ensuite de compléter son parcours scientifique et technique par une approche « plus financière et comptable ». Elle s’inscrit pour ce faire en mastère Gestion de l’innovation à l’université Paris Dauphine, qui réunit alors des profils scientifiques désireux d’appréhender les différents aspects de l’entreprise, et notamment les entreprises innovantes. L’ingénieure UTC y suivra des cours de finance, fiscalité, économie, comptabilité, stratégie… « En complément des UV proposées à l’UTC dans les domaines de la gestion et de la finance, il me semblait en effet indispensable de rencontrer, d’échanger et d’interagir directement avec des entrepreneurs, de petites sociétés innovantes et des fonds de capital risque, ce que m’offrait alors cette formation » explique Shirine.

Très rapidement, avant même la fin de son année d’études et les sessions d’examens, elle accepte, à la suite d’un stage, une proposition d’embauche de Merrill Lynch, banque d’investissement américaine. « Au sein de cette banque tournée vers l’international, tout me semblait alors possible. Le PDG de l’époque avait ainsi débuté dans l’entreprise comme simple opérateur de télex, se rappelle Shirine. La culture entrepreneuriale y était omniprésente et les initiatives toujours prises en compte ». L’ingénieure UTC y devient successivement conseillère financier puis banquière privée, en charge d’optimiser les portefeuilles financiers de clients du Moyen- Orient. Plus spécifiquement, une clientèle d’entrepreneurs, dont elle ne tarit pas d’éloges. « Je suis admirative des entrepreneurs. Ces personnes ont cette capacité à se mobiliser autour d’une idée ou d’un projet, et à tout mettre en oeuvre pour lui donner vie, quels que soient les obstacles qui jonchent le parcours de la création d’entreprises ».

Chaque entrepreneur ayant des besoins spécifiques, le rôle de Shirine est ainsi de mettre en musique l’ensemble des ressources de la banque pour répondre aux besoins de ses clients et atteindre leurs objectifs personnels. « Il s’agit essentiellement de dirigeants d’entreprises à différents stades de maturation de leur projet. Certains, qui ont déjà vécu une ou plusieurs aventures entrepreneuriales, souhaitent par exemple réinvestir le fruit de leur succès dans d’autres projets. D’autres, une fois leur société vendue, se retrouvent dans une situation patrimoniale nouvelle, ce qui n’est pas toujours facile à appréhender. Professionnellement, ces personnes ne peuvent d’ailleurs même pas envisager ne plus participer à de nouveaux projets, soit par la création d’une nouvelle entreprise, soit au travers d’investissements dans d’autres start-up. Mon métier consiste donc à bien connaître mes clients, leurs attentes, leur psychologie et ainsi pouvoir les guider dans des décisions importantes concernant leurs patrimoines professionnels ou personnels ». Après plus d’une dizaine d’années passées chez Merrill Lynch, l’ingénieur UTC a récemment pris de nouvelles responsabilités au sein de la banque Crédit Suisse, impliquant ainsi de nouveaux défis. « Cette nouvelle aventure dans un établissement en plein développement en France m’offre aujourd’hui de très belles opportunités, confie Shirine. Je suis en effet ravie de relever de nouveaux challenges dans une structure solide et offrant une sécurité à ses clients dans un environnement macro-économique que l’on sait aujourd’hui plus qu’incertain ».

Bio-express :

1975 : Naît à Téhéran (Iran)
1997 : Est diplômée de l’UTC en génie mécanique
1998 : Suit un master en management de l’innovation à l’université Paris Dauphine. Débute sa carrière chez Merrill Lynch & Co en tant que spécialiste produits au sein de l’équipe de conseillers financiers dédiée aux clients du Moyen-Orient
2000 : Devient banquier privé en charge d’optimiser les portefeuilles financiers pour une clientèle d’entrepreneurs et de UHNWI en Europe et au Moyen-Orient
2012 : Rejoint le Crédit Suisse en qualité de Banquier Privée - Directeur adjoint