Dossier

21 : L'esprit d'entreprendre à l'UTC

21 : L'esprit d'entreprendre à l'UTC

La voiture solaire, une entreprise associative

Heol, la voiture d’Eco Solar Breizh, gagnera l’Australie en bateau, et prendra le départ du désormais fameux World Solar Challenge.
Depuis 1987, cette course rassemble des dizaines de voitures solaires du monde entier pour traverser le bush australien, de Darwin à Adélaïde, soit 3 021 km de ligne droite et presque autant de kangourous. Jean-Luc Fleureau s’est tourné vers la course australienne quand le Shell Eco-marathon a cessé d’accepter les équipes privées.
« L’association réunit une soixantaine de personnes passionnées et bénévoles. Elle a accueilli plus de 110 jeunes en stages rémunérés depuis 2010, dont trois UTC et deux UTBM pour des stages de six mois. Pour entreprendre, il faut croire en son idée, bien s’entourer et adapter ses discours en fonction de l’auditoire pour le convaincre  », explique cet ancien de l’UTC, sorti en 1987, qui a suivi les cours de robotisation et entraînement électromécanique en génie mécanique.

S’il a pu mener à bien cette aventure, c’est aussi grâce à son carnet d’adresses d’entreprises et d’experts, développé en tant que conseiller Cap’Tronic, programme du ministère de l’Industrie pour l’innovation et la compétitivité des PME par l’électronique.
Eco Solar Breizh réunit aujourd’hui une quarantaine de partenaires et associés, de la Région Bretagne à Sojasun (les deux principaux financeurs de ce projet de 300 000 €), en passant par le fabricant de panneaux solaires Sillia Énergie. La voiture pèse 150 kg et roule à 100 km/h.
« Notre objectif est de finir la course. Il faut minimiser au maximum la consommation d’énergie, en allégeant, simplifiant, optimisant. Pour un technophile, c’est un magnifique challenge », décrit-il enthousiaste. La grande innovation, c’est le tableau de bord qui tient dans une tablette numérique et se connecte au système électronique du véhicule.
Elle a été développée par la PME bretonne Niji. Autre innovation : le lancement d’une campagne baptisée ‘‘Adopt a Cell’’. Pour 25 €, les particuliers peuvent acheter une cellule photovoltaïque et soutenir le projet. Les Bretons répondent présents !

www.ecosolarbreizh.com