Dossier

21 : L'esprit d'entreprendre à l'UTC

21 : L'esprit d'entreprendre à l'UTC

Bruits et vibrations, une problématique éternelle

En ville, au travail ou en pleine nature, les bruits appartiennent aux nuisances perçues comme les plus fréquentes et dommageables.
Accord Acoustique répond à une question : comment protéger les personnes des bruits nuisibles ou améliorer les conditions d’écoute ? Les missions du cabinet d’études sont vastes, des études sur plan au suivi des travaux, en passant par les diagnostics sur le terrain et les modélisations.
« Les missions durent quelques heures ou quelques années  », explique Jacques Millouet, qui sort de la première promo de l’UTC, université qu’il choisit à l’époque pour sa filière acoustique en génie mécanique. « Nous avions l’impression d’être des pionniers !  », se souvient-il.

À sa sortie de l’UTC en 1977, il avait déjà envie de créer son entreprise, mais l’opportunité s’est présentée vingt ans plus tard, à la suite d’un licenciement économique qui lui permit d’envisager la voie entrepreneuriale dans de bonnes conditions. « L’une des problématiques de la création d’entreprise, c’est le moment le plus opportun au regard des responsabilités familiales, par exemple. Entre 1985 et 1997, j’ai acquis une solide expérience dans des bureaux d’études acoustiques, ce qui me fut bénéfique pour maîtriser la technique, mais aussi pour construire un réseau et acquérir une reconnaissance professionnelle.  »
Accord Acoustique intervient dans des domaines très variés : industrie (bruit au poste de travail, machines, bruits émis dans l’environnement, etc.), bâtiment (résidentiel, culturel, universitaire, etc.), environnement (transports, voisinage, etc.). Dix personnes y travaillent – dont trois UTC ! –, pour un chiffre d’affaires de 925 000 € en 2012 réalisé en France et à l’international.

Objectif en 2013 : maintenir ce niveau d’activités, et si possible le développer dans un contexte ambivalent. « D’un côté les évolutions réglementaires, notamment les certifications environnementales dans le bâtiment, imposent des performances acoustiques nouvelles mais, de l’autre, les grands chantiers se font plus rares en période de ralentissement économique », souligne Jacques Millouet, qui appartient toujours au bureau de la spécialisation génie mécanique et accueille régulièrement des UTC en stage de 4e année.

www.accord-acoustique.com