Dossier

35 : 60 secondes pour raconter son stage

Avec six branches et 24 filières, que de combinaisons professionnelles possibles ! L’UTC « produit » un ingénieur à multiples facettes, avec un spectre très large. Soit très technique ou très manager, ou un peu des deux. Parce qu’il n’y a pas un unique portrait robot de l’ingénieur UTC...

35 : 60 secondes pour raconter son stage

Génie des procédés

 

Léo

Filière conduite des procédés industriels

Libellé du stage : développement du procédé de fabrication d'une nouvelle cathode en graphite

Le lieu de travail de Léo Mercier ? Un atelier plus qu'un laboratoire, avec le port du bleu de travail. Si la mission a débuté classiquement par une recherche bibliographique, elle a vite pris une " dimension terrain ". Une cathode ? Un bloc d'une demi-tonne sur trois mètres de long. Aussi, le développement en labo se fait sur une reproduction à taille réduite, de 50 millimètres de hauteur sur un diamètre de 50 millimètres également. A 50 °, à température ambiante... les conditions de production varient. Et les propriétés mécaniques et électriques sont alors mesurées.

 

Jean-Michel

Chef de projet R & D chez Carbonne Savoie et tuteur de Léo :

" Le projet sur lequel s'est investi est d'envergure. Huit salariés travaillent sur cette thématique, du technicien au doctorant. Aussi, l'une des qualités attendues est d'être en capacité de s'adresser à tous. Une autre ? Etre capable de mener en toute autonomie des expériences, de vérifier les paramètres, la quantité de produit.... Un poste d'ingénieur également très technique et 100% scientifique. "

 

Méor

Filière thermique énergétique

Libellé du stage : ingénieur procédés plant support chez DSM Resins

Le crédo de DSM à Compiègne ? La recherche et la production de résine haute résistance utilisée dans la marine ou encore les pales d'éoliennes, mais aussi dans la fabrication d'avions et de voitures pour les pièces légères.... " Le site a fait une campagne d'optimisation énergétique, explique Méor, d'où le besoin d'identifier les points encore trop énergivores. A partir de relevés quotidiens, l'idée est de faire parler les chiffres. " Le gaz naturel est onéreux. L'une des questions à résoudre ? Comment faire pour en consommer moins. " Paradoxalement, en augmentant la température de combustion, on aboutit à une baisse de 10 % de la consommation de gaz naturel. Soit une économie de 60 000 euros. "

 

Virginie

Plant Support Manager, DSM Composite Resins et tutrice de Méor :

" Ce poste implique de faire des calculs, et encore des calculs. Mais, pour avancer, dépasser les chiffres, prendre de la hauteur est nécessaire. L'esprit d'analyse est requis... pour un métier qui est appelé à se développer en raison de l'application de la norme ISO 50 001. Obligation est dorénavant faite de s'atteler, pour tous les organismes, à un audit énergétique. "

 

Rula

Filière Thermique énergétique

Libellé du stage : gestion de projet d'ingénierie, suivi et mise en service d'une centrale biomasse

D'emblée, Rula parle d'un poste partagé entre le bureau et le chantier. Et ce quel que soit le projet suivi. Il peut s'agir d'un éco-quartier à créer, d'une amélioration énergétique pour une école ou un hôpital, de la mise en place de panneaux photovoltaïques ou d'une centrale biomasse, comme à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne)... La diversité est de mise. La transition n'est pas toujours facile, en amont ou en aval du projet. Une toiture en panneaux photovoltaïques pour un palais des sports ? Charge à Rula de dénicher les bons produits pour offrir une solution adaptée. La centrale biomasse ? Tous les tests de performance énergétique, réalisés in situ, doivent confirmer le dimensionnement adopté. C'est le chauffage de 2 200 logements qui est en jeu. " Ce qui est attendu ? De recueillir des données et de savoir les faire parler, explique Rula. De communiquer avec les ingénieurs, les commerciaux, les maires, dès 7 h du matin, sur les chantiers. Planning de l'équipe, management... la technique seule ne suffit pas. "