Dossier

13 : Quelle stratégie d'innovation adopter ?

13 : Quelle stratégie d'innovation adopter ?

"Les centres d’innovation"

Quelles sont les missions portées par votre centre d’innovation international ?

Le C2I catalyse les relations et les échanges entre les différents acteurs de l’écosystème régional d’innovation, afin de permettre aux entreprises de toute taille et de tous les secteurs d’activité du Paraná de se développer de manière durable, et de faire bénéficier toute la société brésilienne de ce développement. Pour se faire, le C2I articule donc ses interventions en fonction du niveau de maturité des entreprises avec lesquelles il collabore, notamment dans le domaine du management de l’innovation. Il peut s’agir d’entreprises n’ayant pas encore conscience de l’importance d’innover ou qui ne vivent l’innovation que de manière aléatoire ou sporadique. D’autres ont déjà défini des process ou projets d’innovation et mobilisent des ressources à la fois humaines et financières cohérentes pour atteindre leurs objectifs. Pour d’autres encore, l’innovation et la technologie supportent directement la stratégie de croissance de l’entreprise. En fonction du profil de maturité de l’entreprise, notre centre d’innovation offrira donc un ensemble de services d’accompagnement vers un management de l’innovation plus efficace, allant de la simple sensibilisation jusqu’à des activités de consulting, en passant par la formation et l’aide à la structuration de projets.

Quelles sont d’après-vous les similitudes et les différences du C2I avec le centre d’innovation de l’UTC ?

À l’instar du centre d’innovation de l’UTC, le C2I travaille dans une perspective de renforcement d’un triptyque formation-recherche-innovation. Reste qu contrairement au vôtre, notre centre d’innovation n’est ni intégré à une université, ni à un centre de R&D. Nous ne développons donc pas nous-mêmes de recherche. Le C2I va articuler et faciliter le transfert de la recherche réalisée dans les différentes universités de l’État du Paraná vers les entreprises de la région. Ce transfert de compétences est nécessaire pour assurer aux entreprises la valorisation de leurs travaux de recherche. La cohérence conceptuelle et méthodologique des approches suivies par nos deux centres devrait en outre rapidement faciliter le transfert de technologies et de licences de produits/process innovants entre la Picardie et l’État du Paraná.

Ces deux structures d’innovation pourraient donc s’avérer complémentaires dans le futur ?

Nos deux centres d’innovation partagent selon moi une même définition de l’innovation, et peuvent à ce titre être complémentaires sur de nombreux points. Insérés dans des milieux culturels différents, l’échange de pratiques opérationnelles, mais également l’élaboration de projets innovants multiculturels peuvent être envisagés. Sans parler de la mise en place de formations croisées en management des projets innovants ou un rapprochement de projets de recherches communs entre la France, et particulièrement l’UTC, et le Brésil et l’ensemble des universités de l’État du Paraná. Plusieurs pistes concrètes de partenariats et projets communs avec l’UTC ont d’ailleurs déjà été décelées à l’occasion de deux rencontres réalisées au Brésil, puis en France. Nous pouvons notamment citer l’exemple de deux entreprises incubées au Parc Technologique des Rives de l’Oise, dont les technologies possèdent un potentiel d’application tout particulier au Brésil.

* Fédération des Industries de l’État du Paraná

Le saviez-vous ?

Représentant plus de plus de 30000 entreprises, la Fédération des Industries de l’État du Paraná (FIEP) met ses compétences au service d’une industrie fondée sur la base du développement durable.