Portraits

Priscille Pingault : Une aventurière de l’innovation

A 43 ans, Priscille Pingault est nommée Responsable de la région Bruxelles d’Aktehom, une société de conseils pour l’industrie bio-pharmaceutique. Rentrée comme consultante en 2005, son nouveau poste vient confirmer sa conviction que l’univers des sciences et de l’innovation est autant une aventure humaine qu’un monde de prouesses technologiques.

Priscille Pingault : Une aventurière de l’innovation

Parfois, les relations humaines prennent le pas sur la technique. Pour Priscille Pingault nommée en 2014 à la tête de la nouvelle filière bruxelloise de la société de conseils Aktehom, le choix s'impose très tôt. Alors qu'en 1995, elle termine son diplôme d'ingénieur en bio-industrie de l'UTC en acceptant un stage en Colombie, ce ne sont pas les aspects techniques et scientifiques qui retiennent son attention. " Si le travail dans le laboratoire d'accueil m'a paru plutôt monotone " avoue la nouvelle responsable " la vie et le contexte d'un laboratoire de recherche international dans un pays comme la Colombie a constitué une source de découvertes fascinantes ".

Très vite, il devient évident que le monde de l'innovation va bien au-delà de la seule vision scientifique ou technologique, nécessitant d'intégrer des dimensions humaines, culturelles et sociétales incontournables. Après quelques années passées à un poste d'ingénieur process chez Pharmaplan, elle rejoint alors en 2000 le cabinet de conseil Assystem en tant que consultante.

Une diversité d'acteurs et de considérations

" Le conseil est un métier où le consultant est amené à rencontrer des personnes, des contextes scientifiques et technologiques différents et est systématiquement confronté à des problématiques nouvelles " explique Priscille Pingault. Non seulement la relation humaine est primordiale, mais le métier tel qu'Aktehom le perçoit nécessite de s'intéresser aux différents aspects d'une question et d'apporter des réponses originales intégrant une vision scientifique, technologique et humaine.

" Un industriel est souvent très enclavé dans sa façon d'appréhender les questions et ses modes d'actions potentiels sont guidés par la culture de l'entreprise " estime Priscille Pingault. Le rôle du consultant consiste à lui offrir un point de vue externe en prenant en considération différentes dimensions (réglementaires, technologique, scientifique, sociétales, humaines...) et en apportant son expertise pour lui proposer de nouvelles pistes de développement adaptées. " Il offre aussi sa connaissance globale du domaine industriel concerné et peut ainsi apporter un benchmarking des pratiques du secteur en s'appuyant sur son expérience et son domaine de compétence " explique Priscille Pingault.

Relever les défis

Si la nouvelle responsable opérationnelle d'Aktehom Belgique reconnaît que ce milieu du conseil dans un domaine hautement innovant lui convient parfaitement, elle avoue aussi que ses débuts dans le secteur pharmaceutique restent plus le fruit du hasard qu'un choix délibéré. Un hasard qui fait plutôt bien les choses, puisque c'est finalement par choix qu'elle décide de s'y spécialiser depuis 20 ans. " Les importantes innovations technoscientifiques et les évolutions rapides du domaine en font un secteur particulièrement attrayant qui offre de nombreux challenges " avoue-t-elle.

Challenge ? Ingénieure, puis consultante et maintenant responsable opérationnelle d'une nouvelle agence, Priscille Pingault semble effectivement aimer le challenge. " A l'UTC, nous avons appris à côtoyer toutes sortes de personnes d'horizons différents et à appréhender une large variété de savoirs. Aujourd'hui, devoir mettre en place et structurer des réseaux d'industriels en Belgique et construire, organiser et développer une équipe de consultants afin de répondre à des besoins nouveaux, encore à identifier, répond à cette même capacité d'ouverture et de multi-disciplinarité qui nous a été inculquée durant nos études " souligne Priscille Pingault.

et s'adapter aux cultures nouvelles

A 44 ans, la nouvelle responsable opérationnelle d'Aktehom Belgique reconnaît que ce nouveau défi Bruxellois est non seulement grisant, mais qu'il nourrit aussi une curiosité personnelle toujours à l'affût de nouveauté. Si la Belgique semble parfois très proche de la France, la façon de travailler diffère cependant sensiblement. Etre capable d'intégrer rapidement, dans le contexte de sociétés internationales des aspects culturels spécifiques à un pays est encore une compétence indispensable pour un consultant. 

 

Bio Express

  • 1995 : Diplômée de l'UTC ingénieur en bio-industrie
  • 1996 : Ingénieur(e) process chez Pharmaplan
  • 2000 : Consultante chez Assystem
  • 2005 : Consultante Senior chez Aktehom
  • 2015 : Responsable de la région Bruxelles chez Aktehom